in

StopCovid : premières aperçues

stopcovid application

Alors que la France entame un déconfinement progressif, nous avons reçu des nouvelles de l’application de suivi des contacts. Les premières images de l’appli viennent de sortir sur la toile.

En attendant le vote de ce mercredi 27 mai, la très controversée application StopCovid se dévoile petit à petit. En effet, le secrétariat d’État au numérique vient de divulguer quelques détails sur le fonctionnement de l’application. C’est une manière pour le gouvernement de mettre en place un plan de communication fiable concernant le sujet brulant du Covdi-19.

Une application ergonomique

Les premières images de l’application ont été diffusées par le ministère de l’Économie et des Finances. À travers un nombre important de capture d’écran, on remarque de suite que l’application est simple et ergonomique au possible. On y retrouve notamment 3 onglets : « protéger », « me déclarer » et « partager ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Webacces (@webacces.fr) le

L’onglet « protéger » vous permet d’activer l’application et de consulter les données vous concernant. Le second onglet, « Me déclarer » permet de renseigner sur votre statut sanitaire. En ce qui concerne le tout dernier onglet « Partager », il ne sert qu’à partager l’application à vos contacts. C’est sur ce point que le gouvernement insiste le plus, espérant que la majorité de la population adoptera cette application.

Au moment même où sortaient les photos, l’application était techniquement opérationnelle et les tests « conclusifs », le rapportait Bercy. Rappelons qu’une phase de test de trois jours a été effectuée par 60 militaires équipés de 17 marques de téléphones différentes. Si le vote au parlement se passe bien, l’application pourrait donc se retrouver sur les stores Android et Apple pour le week-end qui vient. Cela constitue une bonne nouvelle puisque l’application était attendue initialement pour le 2 juin au plus tôt.

Voir aussi  Recherche contractuelle d'externalisation de la taille et des prévisions du marché par les principaux fabricants en fonction de son application et de ses types jusqu'en 2027

Comment fonctionne l’application ?  

L’application de traçage numérique StopCovid fonctionne suivant un schéma de suivi de contact. Pour faire simple, elle permet de prévenir les personnes qui ont été en contact avec une personne infectée par le virus. Afin de réaliser cela, l’application se base sur la technologie Bluetooth et suivant un protocole centralisé.

D’une manière plus concrète, l’application dépendra entièrement des OS (Système d’exploitation) des Smartphones pour fonctionner. Cependant avec le système d’Apple iOS, le Bluetooth ne fonctionne pas une fois que l’application est mise en arrière-plan.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Guadeloupe actualités 971 (@guadeloupeactualites971) le

Le secrétariat d’État au numérique a donc formulé une requête à l’adresse d’Apple, pour une modification technique de son OS mais la firme de Cupertino a refusé. Une fois installé sur votre Smartphone, vous devez confirmer votre adhésion au programme de contact Tracing. Pour éviter les abus, un malade ne sera identifié comme tel que lorsqu’il aura renseigné un code fourni par une équipe santé. L’utilisation d’un QR code sera également de la partie.

La recherche d’éventuel bug

Selon la CNIL, « ce dispositif temporaire, basé sur le volontariat, peut légalement être mis en œuvre ». Selon ce gendarme régissant l’utilisation des données personnelles, cette application doit être « un outil complémentaire aux dispositifs d’enquêtes sanitaires manuelles ». Des évaluations régulières seront donc mises en place pour juger de l’efficacité réelle du programme.

Même si l’application ne possède pas de licence « Open-source », le gouvernement s’est néanmoins engagé à diffuser l’intégralité des codes concernant l’application. Aussi, l’INRIA (la fondation à l’initiative de ce projet) vient de mettre en place un « Bug Bounty », afin de permettre aux experts en cyber sécurité de trouver des failles éventuelles sur l’application. Et pour cela, la fondation n’y est pas allée de main morte puisqu’une prime de 2000€ est en jeu pour ceux qui découvriront des failles critiques dans le programme. Une précaution à prendre pour éviter des actions malveillantes.

  • House and Garden Meuble d'entrée porte-manteau avec miroir - Irina
    Meuble d'entrée avec miroir et porte-manteau - Collection Irina - Ce meuble sobre et pratique est l'élément parfait pour investir une entrée. Il permet de gagner plus de place dans la maison et de relooker ce lieu de passage. L'entrée est la première aperçue de la décoration intérieure, elle doit ainsi capter
  • Meuble d'entrée porte-manteau avec miroir - Irina
    Meuble d'entrée avec miroir et porte-manteau - Collection Irina - Ce meuble sobre et pratique est l'élément parfait pour investir une entrée. Il permet de gagner plus de place dans la maison et de relooker ce lieu de passage. L'entrée est la première aperçue de la décoration intérieure, elle doit a
  • Les Soeurs Caulker - Rhums ensorcelés Kate (pêches Blanches, Framboises)
    Kate (pèches blanches, framboises), Douceur et subtilité de ces pêches blanches du Quercy, framboises en note finale, idéal frais à l'apéritif. Ensorcelé ? : "C'était un secret, nul ne devait nous voir. Nous avions décidé de nous retrouver au coucher du soleil dans le verger où je l'avis aperçue la première
Dakota Jonhson

Dakota Johnson en confinement : son combat contre la dépression

Kim Kardashian

Kim Kardashian avec son corps athlétique : elle fait part de son sport de quarantaine