in

Los Angeles émet un ordre de séjour à la maison … qui ne change presque rien

Eric Garcetti Mayor of LA New Stay at Home Order COVID

Citant la menace croissante d’un «point de basculement dévastateur» dans la propagation du COVID-19, la ville de Los Angeles a annoncé mercredi un nouvel ordre de rester à la maison, en vigueur immédiatement. Cependant, l’annonce a causé une confusion considérable lorsque son ton ne correspondait pas tout à fait au nombre considérable d’exceptions, et quelques heures après l’annonce de l’ordre, la ville a confirmé que rien n’avait changé.

«Notre ville est maintenant proche d’un point de basculement dévastateur, au-delà duquel le nombre de patients hospitalisés commencerait à submerger notre système hospitalier, risquant à son tour des souffrances inutiles et la mort. Ces faits malheureux sur la propagation du COVID-19 dans notre ville signifient que nous devons reprendre certaines des mesures les plus restrictives que nous avons instituées au printemps », dit l’ordre, émis par le bureau du maire de LA, Eric Garcetti.

L’ordonnance stipule que tous les résidents de Los Angeles «sous réserve uniquement des exceptions décrites dans cet ordre» sont désormais «condamnés à rester chez eux», l’ordre interdit expressément «tous les rassemblements publics et privés de tout nombre de personnes de plus d’un Ménage.” En outre, l’ordonnance interdit «tous les déplacements, y compris, sans s’y limiter, les déplacements à pied, à vélo, en scooter, à moto, en automobile ou en transport en commun.»

Mais à juste titre pendant un an au cours duquel les responsables de la ville et du comté de Los Angeles ont souvent échoué à communiquer clairement, le bureau de Garcetti a déclaré plus tard à ABC News que les choses étaient à peu près les mêmes qu’avant l’annonce. «Le bureau du maire nous dit que rien de nouveau ne se passe. Tout ce qu’ils ont fait, c’est mettre à jour l’ordre du début de l’année pour refléter l’ordre du comté d’il y a quelques jours. Rien de nouveau à LA ce soir » Alex Stone d’ABC a dit.

Stone faisait référence à une ordonnance «ciblée» de sécurité à domicile promulguée par les responsables du comté de Los Angeles qui est entrée en vigueur lundi; la principale différence semble être que l’ordonnance du comté expire actuellement le 20 décembre, tandis que l’ordonnance de séjour à la maison de la ville est, pour l’instant, illimitée.

Pour ceux qui se demandent, les exceptions au nouvel ordre apparemment strict sont les suivantes:

* Toutes les opérations de soins de santé, ce qui signifie, oui, les dispensaires de marijuana ainsi que «les hôpitaux, les cliniques, les dentistes, les pharmacies, les sociétés pharmaceutiques et biotechnologiques, la recherche médicale et scientifique, les laboratoires, les fournisseurs de soins de santé, les prestataires de services de santé à domicile, les soins vétérinaires et les soins de jour pour animaux de compagnie prestataires, prestataires de soins de santé mentale et comportementale et groupes de soutien », entre autres.

* Entreprise vendant de la nourriture, de l’eau, des médicaments et «des produits de consommation ménagers nécessaires pour maintenir la sécurité, l’hygiène et le fonctionnement essentiel des résidences.» Il s’agit notamment des magasins d’alcools, des épiceries, des camions et chariots de restauration, des animaleries et des entreprises similaires, ainsi que des «marchés fermiers certifiés» qui «peuvent obtenir une approbation écrite du Bureau of Street Services».

* Opérations agricoles, d’élevage, d’horticulture et de pêche

* «Organisations et entreprises qui fournissent de la nourriture, un abri et des services sociaux, et d’autres nécessités de la vie pour les personnes économiquement défavorisées ou autrement nécessiteuses – ce qui comprend« la prévention et l’intervention des gangs, la violence domestique et les agences de services aux sans-abri ».

* Médias et studios de musique, de télévision, de podcast ou de cinéma conformes aux exigences sanitaires du comté de LA.

* Services liés à l’automobile, y compris les stations-service, les ateliers de réparation, les concessionnaires et les détaillants de pièces détachées, et les services similaires liés aux vélos.

* “Banques, coopératives de crédit, institutions financières et compagnies d’assurance, et prêteurs sur gages.”

* Entreprises et détaillants liés à l’amélioration de l’habitat et à la construction, y compris les quincailleries, les services de travail journalier.

* Organisations qui «fournissent des services pour maintenir la sécurité, l’hygiène et le fonctionnement essentiel des propriétés et d’autres activités essentielles décrites dans cette sous-section.» Cela comprend les services de plomberie, d’électricité et de garde, les services funéraires, les déménageurs, les services de construction et de réparation et d’instillation de la maison, et la gestion immobilière, entre autres.

* Entreprises et services liés à l’emballage, à l’expédition et au courrier.

* Les établissements d’enseignement, y compris les écoles universitaires et techniques.

* Fournisseurs de services de blanchisserie et entreprises.

* “Restaurants et établissements de restauration au détail” offrant “de la nourriture aux clients via un service de livraison, à récupérer, via un service au volant”, ainsi que “des entités qui fournissent généralement des services de restauration gratuits aux étudiants ou aux membres du public.” En outre, «les cafétérias, les commissaires et les restaurants situés dans les hôpitaux, les maisons de soins infirmiers ou d’autres établissements de soins de santé agréés peuvent offrir un service de restauration sur place, à condition que la distance sociale (physique) soit pratiquée.»

* Installations de stockage de marchandises au détail.

* Entreprises de services publics et autres opérations qui permettent aux entreprises essentielles de fonctionner.

* Expédition et livraison liées aux activités essentielles.

* “Compagnies aériennes, taxis, services de covoiturage, sociétés de location de voitures et autres services de transport privés fournissant les services de transport nécessaires aux activités essentielles”

* «Soins à domicile pour les personnes handicapées, les personnes âgées, les adultes ou les enfants.»

* Installations résidentielles et refuges pour résidents sans abri, personnes handicapées, personnes âgées, adultes, enfants et animaux.

* Certaines «entreprises de bureau» où le télétravail n’est pas possible, comme les entreprises juridiques ou immobilières.

* Réunions fondées sur la foi.

* Services de garde d’enfants.

* «Hôtels, motels, unités de location partagées et installations similaires» conformes aux exigences sanitaires du comté.

* Entrepreneurs militaires et de défense.

* Fabricants de produits de détail.

* Parcs de la ville et sentiers, qui resteront ouverts pendant les heures normales de fonctionnement.

* Les plages sont ouvertes pour la baignade, la course, le surf et la marche, mais pas pour les bains de soleil ou les rassemblements de toute nature.

* Les installations de conditionnement physique ne sont autorisées à maintenir les opérations extérieures qu’à 50% de leur capacité.

* Les bibliothèques publiques peuvent ouvrir à 20% de leur capacité intérieure.

* Les brasseries et les établissements vinicoles peuvent ouvrir à 20% de leur capacité pour la vente au détail, mais doivent être fermés aux services de restauration sur place.

En savoir plus ici.

Les responsables du comté de LA ont signalé mercredi 5987 nouveaux cas confirmés de COVID-19, 40 nouveaux décès et une augmentation de 94% des hospitalisations au cours des 2 dernières semaines.