in

Le ministre espagnol de la Santé affirme que le football ne reviendra pas “avant l’été”


MADRID – Le ministre espagnol de la Santé a déclaré dimanche que les Espagnols ne devraient pas s’attendre à voir redémarrer le football professionnel avant l’été.

L’Espagne n’a plus de football depuis le 12 mars, deux jours avant que la nation ne se bloque strictement sous l’état d’urgence pour lutter contre son épidémie sauvage de coronavirus qui a coûté la vie à plus de 22 000 personnes.

“Il serait imprudent pour moi de dire maintenant que le football professionnel sera de retour avant l’été”, a déclaré Salvador Illa. «Nous continuerons de surveiller l’évolution (du virus) et les lignes directrices que nous présenterons indiqueront comment différentes activités peuvent revenir à une nouvelle normalité.»

La ligue espagnole avait déjà déclaré que le jeu ne reprendrait pas avant fin mai. Le maire de Madrid avait déclaré qu’il n’attendait pas de football avant la fin de l’été. Les responsables de la santé du gouvernement, dirigés par Illa, ont le dernier mot pour autoriser le retour d’activités sportives qui rassembleraient des groupes de personnes et présenteraient un risque de contagion collective.

Illa a également semblé atténuer les attentes selon lesquelles les joueurs de football seraient testés pour le virus, car la ligue espagnole veut se produire quotidiennement une fois l’entraînement repris.

“Il y a un arrêté ministériel en vigueur pour tous les différents groupes, y compris le football professionnel”, a déclaré Illa. «Les tests doivent être mis à la disposition des autorités régionales, quel que soit leur type. Et ce sera à eux (les régies régionales de la santé) de décider. Nous devons avoir une stratégie commune. Nous devons tous tirer dans la même direction. »

Il n’y a pas de calendrier pour la reprise des entraînements.

Certains joueurs ont également critiqué le plan de la ligue pour les tests car les tests sont rares parmi le grand public en Espagne et ne sont pas recommandés par les autorités pour les personnes qui ne présentent pas de symptômes du virus COVID-19.