in

Layla Guscoth dévoile sa décision de combattre COVID19 en tant que médecin, Adelaide Thunderbirds


La star d’Adelaide Thunderbirds Layla Guscoth a dévoilé sa décision de s’éloigner du terrain de netball et de mettre ses études médicales au service de l’épidémie de coronavirus.

Le netballer né à Birmingham est rentré chez lui en Angleterre en mars pour aider à lutter contre la pandémie en tant que médecin.

Après l’annonce de la suspension de la saison Suncorp Super Netball jusqu’à la fin juin au moins, Guscoth a estimé qu’il valait mieux qu’elle mette ses compétences au travail.

La défense du but étoile a admis que sa décision de rentrer chez elle était « impulsive », mais a estimé que c’était pour le mieux en raison du doute entourant le début de la saison à l’époque.

« Je pense que ce fut une décision assez impulsive », a déclaré Guscoth Large contact avec le monde du sport.

« Probablement une semaine avant notre départ, je n’avais même pas pensé à partir ou à un coronavirus ou quelque chose comme ça.

« Pour les prochains jours, je me sentais vraiment mal à l’aise de me donner la priorité à moi-même et au netball quand je savais que je pouvais et devrais contribuer quelque chose au coronavirus.

«J’ai envoyé un courriel à beaucoup de gens de la santé en Australie du Sud pour voir si je pouvais aider. Mais avec les restrictions de visa, il est vraiment difficile de faire quoi que ce soit médicalement sur les visas de sport.

« Lorsque la ligue a annoncé un report, dans mon esprit, j’étais assez clair que je sentais que je devais faire quelque chose pour aider l’effort. Le seul endroit où je pouvais vraiment le faire était à la maison. »

Guscoth a admis que son pays d’origine avait beaucoup changé depuis son premier départ pour l’Australie.

De retour au pays en mars, la star internationale du netball a admis que l’Angleterre était devenue un « monde vraiment difficile ».

« Ça a été vraiment bizarre », a-t-elle dit.

« Je suis arrivé fin février. Quand j’ai quitté l’Angleterre, c’était tout à fait normal.

« Depuis que nous sommes revenus, le monde a été vraiment difficile. Nous sommes toujours en lock-out, nous ne pouvons pas voir nos amis et notre famille et je travaille beaucoup. »

« Nous travaillons de longues journées, donc en ce moment je travaille de 8h à 21h quatre jours par semaine. Ensuite, je vais avoir quelques jours de repos puis recommencer et faire des quarts de nuit.

Rester en contact: Super Netball Show – Ep1

« Ces jours-là, je ne fais pas énormément de formation. J’essaie d’écraser toute ma formation pendant les jours de congé. »

« Allez au travail, rentrez chez vous, allez vraiment au lit pendant environ quatre jours, puis faites une pause.

Guscoth a déclaré que la ligue Suncorp Super Netball est actuellement en train de déterminer comment ramener ses stars internationales qui ne sont pas dans le pays.

« Nous espérons que d’une manière ou d’une autre nous pourrons rentrer en (Australie) et nous savons qu’il est important qu’il y ait un certain contrôle aux frontières.

« Je pense que la ligue travaille très dur avec les spécialistes de la migration pour voir s’il y a des opportunités non seulement pour moi, mais pour d’autres qui sont rentrés chez eux fin mars. »