in

Covid-19 : Emmanuel Macron s’adressera au public ce dimanche

La prise de parole du président de la République française se tiendra dimanche à 20 heures pour lequel il devrait aborder les questions d’ordre sanitaires et discuter de la relance économique. Cette intervention doit être suivie d’une seconde en juillet après le deuxième tour des élections municipales au cours desquelles il annoncera les grandes orientations pour la fin de son quinquennat.  

Evolution de la crise sanitaire 

Sur le plan sanitaire, l’épidémie de coronavirus s’avère maîtrisée et sous contrôle par le gouvernement français. La France entrera dans sa troisième phase de confinement prévue au 22 juin. Le 10 juin, 11 678 personnes atteintes du Covid-19 ont été hospitalisées dont 933 en service de réanimation. Au cours de ces dernières 24 heures, 23 personnes sont mortes, soit un total de 29 319 personnes. Cependant, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a expliqué, durant son entretien avec les journalistes après le Conseil des ministres mercredi, que « même si l’épidémie est maîtrisée, le virus circule toujours sur le territoire national ». Alors, il est préférable d’avancer sur la voie du déconfinement avec prudence et sérieux, a-t-elle souligné en admettant également que par rapport aux pays voisins, la France est largement en première ligne pour lever le confinement. Sibeth Ndiaye a aussi annoncé que deux conseils de défense nationale « spécifiquement consacrés à la question sanitaire » se tiendront vendredi et la semaine prochaine, qui « nous permettront de voir ce qu’il est possible de faire évoluer dans la perspective du 22 juin ». 

Accélérer le déconfinement  

Selon l’évolution de la situation de la crise sanitaire, le gouvernement montre qu’il est prêt à réviser les mesures prises. Mardi, le secrétaire d’Etat au Tourisme, Jean-Baptise Lemoyne, a annoncé que les restaurants en Ile-de-France pourraient rouvrir « un peu plus tôt avant le 22 juin » si les conditions sanitaires seront favorables. Le conseil scientifique a déclaré que l’épidémie du covid-19 avait été maîtrisée. Dès lors, de nombreuses voix se sont levées réclamant d’accélérer rapidement le processus du déconfinement. Dans cette perspective, le patronat a appelé le gouvernement à accélérer, le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, lui demandant de « réviser les protocoles sanitaires s’appliquant en entreprise » pour permettre un « retour à la normale » rapide. Lundi, l’UMIH, principal syndicat du secteur de l’hôtellerie-restauration, avait demandé que cafés, bars et restaurants d’Ile-de-France, de Guyane et de Mayotte puissent « rouvrir rapidement », jugeant que leur exploitation, « limitée aux seules terrasses », n’était « pas rentable ».