in

Bill Maher qualifie le verrouillage COVID-19 d ‘«expérience téméraire» qui a accéléré les protestations de George Floyd en «temps réel»

La demande est venue avec instructions. Le seul problème était que Roidpig, un concepteur de fantasmes et quelque chose d’un architecte de plaisir, n’était pas sûr de ce que signifiait un «écrasement doux ou dur». Désireux de satisfaire, il en a demandé plus. «Un écrasement doux», m’a expliqué Roidpig récemment, «serrait un fruit, comme une pastèque, avec mes muscles. Un dur impliquerait de tuer un petit animal pour lui, comme un lézard ou une souris. Inutile de dire que cette dernière demande “- à exécuter en direct devant la caméra -” n’a pas été satisfaite. ”

À 245 livres avec des biceps de la taille de petites planètes, Roidpig est un créateur populaire sur le site de fans JustFor, un des nombreux terrains de jeu en ligne où les artistes adultes, les professionnels du sexe amateurs et les influenceurs tirent parti de leurs médias sociaux. des manières intimes et lucratives. Au cours du mois de mars, alors que la consommation de porno sur Internet augmentait en réponse à un verrouillage quasi mondial, Roidpig a reçu une myriade de demandes d’admirateurs (mais aucune d’aussi extrême que le béguin).

Dois-je arrêter de commander des colis? (Et autres FAQ Covid-19)

Plus: ce que signifie «aplatir la courbe» et tout ce que vous devez savoir sur le coronavirus.

“Mes fans adorent m’envoyer de longs scripts”, a-t-il déclaré. «Je pourrais facilement écrire un livre avec toutes les demandes étranges que j’ai reçues.» Dans l’un, on lui a demandé de porter un tutu, des appartements et des accessoires – «le fan m’a même envoyé des liens pour que je puisse les acheter» – et de réaliser un fantasme où une vieille sorcière le transforme en ballerine. Un autre fantasme, celui d’un abonné mensuel, l’imaginait comme un géant musculaire, “détruisant des bâtiments et écrasant des quartiers entiers”, a déclaré Roidpig. “Il devient complètement fou avec l’idée que mon pénis deviendrait si gros qu’il arracherait mes sous-vêtements et démolirait sa propre maison.”

Il est surtout heureux de répondre à ces envies très diverses. (Roidpig a demandé que sa véritable identité reste anonyme.) “Mon revenu a pratiquement doublé en un mois et continue d’augmenter”, a-t-il déclaré. La vie sous Covid-19 a également été une période de boom pour beaucoup de ses pairs. “Les gens sont coincés à la maison et le plaisir de soi est en tête de liste pour beaucoup d’entre eux”, m’a expliqué Xavier Blanco.

Un «essai sexuel» basé à New York, Blanco déboucle le plaisir gay dans tous les formats: ses vidéos sont un mélange de jeu de mamelons, d’exploration du kink et généralement des hommes appréciant les hommes comme ils le peuvent. Dans une photo notée x téléchargée sur OnlyFans, il a fait référence aux étranges nouveaux temps. “Puisqu’il n’est pas entré dans ma bouche, cela signifie-t-il #SOCIALDISTANCING?” il légendait l’image, qui montrait un résidu blanc gluant éclaboussé sur sa poitrine.

Ces dernières années, la gloire de l’influenceur a repensé l’apparence du travail du sexe sur Internet. Les fansites nus populaires sont devenus des incubateurs pour une nouvelle frontière dans le divertissement pour adultes. Comptant pour une fixation accrue sur la culture d’influence, ces sites ont profité de la faim privée du public en révélant des influenceurs comme jamais auparavant. Le résultat fut une petite révolution.

Vous avez une astuce sur les coronavirus? Envoyez-le nous à [email protected]

L’adaptation est désormais le nom du jeu pour de nombreux créateurs, nouveaux et anciens. Les protocoles mondiaux exigeant la vie à distance, les créateurs ont dû s’adapter en conséquence. Lors d’un récent épisode de Safeword, un podcast BDSM hébergé par Mistress Eva, elle a discuté, avec le photographe et écrivain fétichiste Dirk Hopper, de la manière dont leur communauté trouve des moyens d’embrasser des limitations imprévues et «d’érotiser la distanciation sociale». Hopper a ajouté: «Il est maintenant temps de faire preuve de créativité et d’essayer de nouvelles choses.» Un exemple qu’Eva a partagé incluait un social virtuel du cuir, qui est exactement ce que vous pensez que c’est: un appel vidéo de groupe qui comprend le bootblacking, l’auto-flagellation et le soin du cuir, entre autres versions charnelles.

Dans une industrie qui prospère grâce au toucher physique, les technologies vidéo offrent une alternative. La star du porno Ivy Wolfe a organisé une orgie lesbienne de 20 minutes sur “une plate-forme de vidéoconférence bien connue”, a rapporté XBIZ. Les quatre femmes ont chacune filmé depuis les limites de leur maison. La scène a ensuite été mise à disposition sur OnlyFans, ce qui permet aux créateurs de vendre des vidéos personnalisées aux abonnés en plus des frais mensuels.

Les plateformes elles-mêmes s’adaptent également, donnant aux créateurs une plus grande participation au partage des bénéfices. Un certain nombre de sites vidéo, dont CamBae, FanCentro et Clips4Sale, ont abandonné les anciens accords de partage des revenus (les réductions varient d’un site à l’autre) et accordent des paiements complets ou presque à 100% aux artistes interprètes ou exécutants. AdultNode a mis à niveau ses modèles vers le statut VIP, un geste qui renforcera la visibilité de leurs profils.

Les abonnés en bénéficient également. SexLikeReal fournit un mois d’accès gratuit à toutes ses scènes de réalité virtuelle, et Pornhub a ouvert son service d’abonnement premium à tout le monde, gratuitement, jusqu’au 23 avril. Les artistes de Pornhub, eux aussi, tireront désormais tous les bénéfices de leurs ventes de vidéos, moins les frais de traitement. Jusqu’à présent, “les commentaires des modèles ont été très positifs”, a déclaré le vice-président de Pornhub, Corey Price, dans un e-mail (bien qu’il n’ait offert qu’une vague non-réponse lorsque j’ai demandé si cette politique se poursuivrait une fois la pandémie terminée).

Une plate-forme en particulier qui a connu une croissance monumentale en mars était OnlyFans, le fansite adulte le plus demandé. Selon les données internes partagées avec WIRED, depuis le 1er mars, OnlyFans a enregistré une augmentation de 75% des inscriptions d’utilisateurs, totalisant plus de 3 millions de nouvelles inscriptions, dont 60 000 sont des créateurs. Le PDG Tim Stokely a déclaré qu’il voulait qu’OnlyFans “offre une opportunité de revenus” pendant ce moment instable.

Tout cela a généré un climat de plaisir extrêmement encombré en ligne – bien que tout le monde ne publie pas de contenu n’est pas un influenceur porno. Les musiciens et les dragsters se tournent vers OnlyFans pour effectuer des concerts numériques pour les abonnés, et les influenceurs de style de vie – du blogueur en bien-être Kimberly Craines à la star du fitness Nathan McCallum et au promoteur de soirée gay Eliad Cohen – ont récemment élu domicile sur la plateforme.

Publié à l’origine 2020-04-07 16:42:14.