in

Atalanta Bergamo – Paris Saint-Germain 1: 2: phase finale folle! L’équipe PSG Skin Sensation Bergame de la CL

Grâce à un retour fou en quarts de finale contre Atalanta Bergame, le Paris Saint-Germain a atteint les demi-finales de la Ligue des champions et a rencontré le vainqueur du match RB Leipzig contre l’Atletico Madrid (jeudi 21h en direct sur DAZN). Marquinhos (90e) et Eric Maxim Choupo-Moting (90e + 3) ont transformé un déficit de 0: 1 dans la phase finale en un 2: 1 (0: 1). Voici les moments forts de la vidéo.

Pour le PSG, juste à temps pour ses 50 ans, c’est la première demi-finale de Ligue des champions depuis 25 ans. Ces dernières années, les Français avaient échoué à plusieurs reprises, parfois de manière dramatique, lors des seize et quarts de finale. Trop peu pour les objectifs ambitieux et tout l’argent qui a été injecté dans l’équipe coûteuse pour le rêve de gagner la classe reine.

C’est l’une des raisons pour lesquelles l’entraîneur Thomas Tuchel a évoqué une saison “historique” après les séquences finales dramatiques avec quatre titres et une place parmi les quatre meilleures équipes d’Europe. “Nous n’oublierons pas cela de sitôt.” Neymar, de loin le meilleur joueur du PSG, a également évoqué une “grande soirée” et a déclaré: “L’Atalanta est une grande équipe qui a bien joué toute la saison. C’est la surprise de la compétition. Nous sommes très satisfaits. Nous avons J’ai joué un grand jeu. Je n’ai jamais pensé à partir, je n’ai jamais pensé à rentrer à la maison. “

Tuchel ne voulait pas confirmer ce sentiment, mais il était “absolument satisfait” de la performance de son équipe, qui reflétait la qualité et la mentalité. Le vainqueur du match Choupo-Moting a déclaré qu’après toutes les défaites de dernière minute en Premier League, comme contre Manchester United l’année dernière, “une nouvelle histoire a été écrite” ce soir.

Atalanta Bergamo – Paris Saint-Germain: Die Analyse

Les deux équipes ont dû se passer d’un acteur incontournable dans le domaine offensif: au PSG, Mbappe, récemment blessé à la cheville, n’était au départ que sur le banc, chez le meilleur buteur de l’Atalanta, Ilicic était complètement absent de l’effectif pour des raisons personnelles. L’Atalanta a également dû se passer du gardien blessé Gollini, remplacé par Sportiello.

À la troisième minute, Neymar courut vers lui seul, mais passa misérablement. Après cette meilleure chance, Atalanta s’est amélioré et a réussi son chemin à travers des centres, le gardien du PSG Navas a sauvé deux fois. Juste au moment où le PSG entrait lentement dans le match au milieu de la première mi-temps, Pasalic a inscrit le 1-0 (26e) pour Atalanta d’un coup.

Dès lors, un jeu égal s’est développé avec des scènes de zone de but des deux côtés. Chaque fois que les choses devenaient dangereuses au PSG, le très joueur Neymar était toujours impliqué: aux 28e et 42e, il passait des positions prometteuses, à la 35e, il échouait sur un coup franc à Sportiello, entre les deux, il marquait de super solos. Dans un système 4-3-3, Neymar a nominalement agi comme la pointe centrale, mais a continué à tomber pour lancer le jeu.

Après la pause, un Atalanta se sacrifiant était de plus en plus limité à la défense, tandis que le PSG devenait plus puissant, presque toutes les actions offensives passant toujours par Neymar. Afin de le soulager, Tuchel a amené le 60ème Mbappe pour Sarabia et douze minutes plus tard également Draxler et Paredes. Un changement forcé s’ensuit: le gardien blessé du PSG Navas remplace Rico (79e).

Dans la phase finale, le PSG a tout jeté en avant – et en a été récompensé: d’abord, Marquinhos a enfoncé le ballon dans le but après le travail de Neymar pour faire 1-1 (90e), puis Choupo-Moting a inscrit le but de la victoire (90e + 3). Neymar a fait la soumission préliminaire avec une passe brillante.

Atalanta Bergamo – Paris Saint-Germain: Les alignements

Atalanta: Sportiello – Toloi, Caldara, Djimsiti (59. Palomino) – Hateboer, de Roon, Freuler, Gosens (82. Castagne) – Gomez (59. Malinowskiy), Zapata (82. da Riva), Pasalic (70. Muriel). – Entraîneur: Gasperini

PSG: Navas (79. Rico) – Kehrer, Silva, Kimpembe, Bernat – Herrera (72. Draxler), Marquinhos, Gueye (72. Paredes) – Sarabia (60. Mbappe), Icardi (79. Choupo-Moting), Neymar. – Entraîneur: Tuchel

Atalanta Bergamo – Paris Saint-Germain: les dates du match

Déchiré: 1: 0 Pasalic (26.), 1: 1 Marquinhos (90.), 1: 2 Poplar-Moting (90. + 3)

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘244276659494854’);