in

Max Eberl à nouveau sur les jeux fantômes: “Je dois accepter ça”

Max Eberl ne comprend guère la critique de la réintroduction des jeux fantômes en Bundesliga. “On pourrait probablement jouer devant des spectateurs, mais c’est maintenant décidé. Et puis il faut bien l’accepter”, a déclaré jeudi le directeur sportif du Borussia Mönchengladbach.

“Je pense que nous passons un moment extraordinaire. Parfois, nous devons simplement garder nos poings dans nos poches pour le bénéfice de tous”, a-t-il ajouté. En raison de l’augmentation rapide du nombre de corona, il n’y aura pas de supporters dans les stades en novembre malgré les concepts d’hygiène des clubs.

“Nous avons été imprudents, maintenant nous avons les conséquences. Je sais que de nombreuses industries ont encore été durement touchées. Nous connaissons beaucoup de monde et nous savons que les restaurateurs et les détaillants vont de nouveau avoir d’énormes problèmes. Mais nous en sommes responsables. Vous ne pouvez pas Dites toujours: le gouvernement est à blâmer. Nous sommes responsables, chacun d’entre nous. Et c’est exactement ce que je vois dans le football », a déclaré Eberl.

Le concurrent de la ligue Borussia Dortmund, en revanche, avait exprimé son incompréhension. Il est “difficile d’accepter que les faits ne comptent pas”, a écrit le club jeudi, et le football professionnel n’est manifestement pas un moteur de la pandémie.

Pendant ce temps, Eberl a souligné que la situation financière à Gladbach était bonne, malgré les pertes dues au manque de revenus d’audience. «Cela nous fait mal, mais nous ne sommes absolument pas menacés», dit-il et était optimiste: «Nous espérons que nous serons complètement différents au printemps et que nous ferons de nouveau des pas en avant. C’est tout le sujet du problème. “

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘244276659494854’);
loadJS(“/pub/js/facebook-tracking.js?88”);