in

Instagram : « prime à la nudité » selon Mediapart

Instagram

Les réseaux sociaux font de nos jours partie intégrante du quotidien de millions de personnes dans le monde. Il en existe beaucoup et de tous genre comme Facebook, Instagram, Snapchat, et tant d’autres encore. Mais ce qui nous intéresse ici sont les résultats d’une récente enquête faite par Médiapart concernant la nudité sur Instragam.

D’après cette enquête, le réseau social que les jeunes utilisent le plus actuellement Instagram ne bannie pas la nudité mais au contraire serait même plutôt mise en avant pour être encore plus attrayant.

Le shadow ban

Comme mentionné plus haut, Mediapart a donc mené une enquête concernant la nudité sur les réseaux sociaux et en particulier sur Instagram. Nicolas Kayser-Bril, Judith Duportail (autrice de “L’Amour sous algorithme”) avec l’aide des associations European Data Journalism Network et Algorithm Watch ont donc pu trouver la faille dans l’algorithme de ce réseau social au niveau du fonctionnement de son « shadow ban ».

Ils ont alors découvert que l’algorithme de vérification du contenu d’Instagram peut procéder à un “shadow ban“, qui rend un compte invisible aux yeux des personnes qui ne le suivent pas dans le but de limiter les publications d’images obscènes voire complètement pornographiques.

Ces journalistes ont donc constaté que cette règle ne s’applique pas toujours dans les cas de nudité et dans certains cas même ces photos sont favorisées par l’algorithme.