Instagram : « prime à la nudité » selon Mediapart

La nudité serait donc primée sur Instragram ?

Les deux journalistes de Mediapart attaquent ainsi Instagram pour le fait que le réseau social “prime la nudité” et de ce fait, favoriserait ainsi certaines pratiques professionnelles douteuses auprès des utilisateurs. Ils dénoncent également une utilisation malsaine de son propre “shadow ban” pour au contraire bannir des contenus de “personnes handicapées, obèses ou LGBT +”.

En ce qui concerne la nudité, comme le détaille l’enquête, l’algorithme délivrerait à chaque image publiée un “score d’engagement qui correspond à la probabilité que tous les utilisateurs ont d’interagir avec un objet multimédia donné.”

Donc, plus le scoreest élevé, plus le contenu aura la chance de recevoir un boost de visibilité de la part d’Instagram et cela selon plusieurs critères comme le genre, l’ethnicité ou le niveau de nudité de la photo.

Les résultats de l’enquête menée par Mediapart ont démontrés qu’en général, la nudité serait une formule gagnante sur Instagram. En moyenne, sur 1 737 publications analysées par les journalistes, “une photo de femme en sous-vêtement ou maillot de bain est montrée 1,6 fois plus qu’une photo d’elle habillée (et) pour un homme, ce taux est de 1,3”.

Les journalistes ont également ajouté : “l’interface de programmation peut évaluer le niveau de nudité des personnes sur une image, en détectant des bandes de couleurs spécifiques, identifiées comme des nuances couleurs de peau”.

En somme, les réseaux sociaux sont un excellent moyen de rester connecté au reste du monde, de rester en contact avec ses amis, sa famille ou également de partager des souvenirs en photo ou en vidéo. Mais il faut tout de même garder en tête que vos informations personnelles, photos, vidéos peuvent être utilisées autrement par ses plateformes donc réfléchissez bien avant de poster quoi que ce soit.