in

“ Fake news ”: Pogba nie avoir quitté l’équipe de France suite aux commentaires de Macron – Football

Soccer Football - Premier League - Manchester United v Chelsea - Old Trafford, Manchester, Britain - October 24, 2020 Manchester United

Le milieu de terrain de Manchester United, Paul Pogba, a démenti lundi les informations des médias selon lesquelles il avait quitté l’équipe de France en raison des commentaires du président du pays, Emmanuel Macron, qui étaient perçus comme étant contre l’islam. Le dirigeant français a déclaré ce mois-ci la guerre au «séparatisme islamiste», qui selon lui prend le contrôle de certaines communautés musulmanes en France.

Le journal Sun a affirmé que Pogba, un musulman pratiquant, avait réagi aux propos de Macron en quittant l’équipe nationale.

«Inacceptable», a écrit le joueur de 27 ans sur un message https://twitter.com/paulpogba/status/1320694251743793152 avec un autocollant «fake news» sur une capture d’écran du titre de The Sun.

«Le soleil a donc recommencé», a-t-il ajouté https://www.instagram.com/p/CGzneJhDINP. «Des nouvelles absolument infondées à mon sujet circulent à 100%, disant des choses que je n’ai jamais dites ou pensées.

«Je suis consterné, en colère, choqué et frustré que certaines sources ‘médiatiques’ m’utilisent pour faire de fausses manchettes sur le sujet sensible de l’actualité française et d’ajouter l’équipe de France au pot.

«Je suis contre toutes les formes de terreur et de violence. Malheureusement, certains journalistes n’agissent pas de manière responsable lorsqu’ils rédigent les nouvelles, abusent de leur liberté de presse, ne vérifient pas si ce qu’ils écrivent / reproduisent est vrai, créent une chaîne de potins sans se soucier (si) cela affecte la vie des gens et ma vie.

Pogba a ajouté qu’il intentait une action en justice contre les éditeurs.

Le rapport est intervenu quelques jours après que Macron a rendu hommage à un professeur d’histoire française décapité par un radical islamiste pour avoir utilisé des dessins animés du prophète Mahomet dans une classe sur la liberté d’expression pour des jeunes de 13 ans.