in

Les bulles cosmiques ont peut-être forgé de la matière noire, selon une nouvelle théorie

Le gonflement des bulles cosmiques dans notre univers primitif pourrait avoir conduit à l’abondance actuelle de matière noire, la substance insaisissable qui tire sur les étoiles, mais n’émet aucune lumière, suggère une nouvelle étude.

La théorie, décrite le 9 octobre dans le journal Les lettres d’examen physique, peut expliquer exactement comment la matière noire s’est condensée hors de la soupe ardente de l’univers primitif. Depuis que l’astronome Fritz Zwicky a proposé pour la première fois l’existence de matière noire en 1933, des tonnes de preuves d’observation ont montré que quelque chose se cache dans l’ombre, invisible à nos yeux et même aux derniers instruments scientifiques. La matière noire laisse son empreinte digitale par le tiraillement gravitationnel qu’elle exerce sur les étoiles et les galaxies visibles que les astronomes observent. L’ampleur de cette attraction permet aux scientifiques d’estimer quel pourcentage de l’univers est constitué de matière noire; les estimations actuelles suggèrent que ce matériau sombre représente 80% de la masse de l’univers.