in

Facebook contre-attaque, les noms de domaine frauduleux sont dans sa ligne de mire

Mark Zuckerberg et son réseau social sont depuis quelques années au cœur de l’actualité. Comme l’annonce faite par la firme le 1er mars sur son blog dédié à l’intelligence artificielle qu’il était désormais possible pour ses 2 milliards d’utilisateurs de transformer une photo 2D en image 3D, le lendemain on apprend qu’un grand ménage allait se faire sur la version iOS de Messenger by Facebook, puis le 3 mars le réseau social a annoncé le lancement des campagnes publicitaires gratuites pour aider l’OMS à combattre le coronavirus et les intox.

Actuellement, Facebook a annoncé qu’il va s’attaquer à plusieurs noms de domaine ressemblant au sien ou à ceux d’ et de .

Les raisons

L’utilisation du nom des plateformes très connues ainsi que leur apparence est devenue monnaie courante depuis quelques années afin de se faire passer pour ces dernières et tromper les utilisateurs.

La plupart des cas rapportés concernent surtout les applications dont la plupart se sont déjà fait attraper par Google dans le Play Store. Toutefois, ce procédé a également été constaté sur le web via les noms de domaine.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Stopped by to see @mosseri and a few publishers and creators talking about the future of media.

Une publication partagée par Mark Zuckerberg (@zuck) le