in

Solidarité humaine : les Français rejoignent la lutte contre le racisme policier

Durant un petit laps de temps qui a duré environ une dizaine de minutes, malgré plusieurs milliers de personnes réunis sur la place de la République au centre de Paris , des moments de silence ont été tenus pour rendre hommage à George Floyd et dénoncé une attitude agressive de la part de la Police vis-à-vis de la race noire. 

Les propos émis par le ministre de l’intérieur confirmant la non tolérance au racisme ont eu un impact positif puisque beaucoup de gens ont manifesté leur soutient face à cette décision. Cette annonce a eu l’impact escompté parmi les français. Ce que l’histoire de Georges Floyd marquera dans l’histoire de l’Amérique et du monde entier. La France a aussi réagi. 

Tristesse, indignation, identification, compassion, contestation, … des avis et sentiments aussi abondants que divergeants ont rempli la toile du monde entier durant les 2 semaines depuis la mort de  cet  afro-américain de 46 ans. Tué par étouffement suite à une «pression forte et prolongée» durant 8 minutes et 46 secondes par un policier blanc, le drame est survenu à Minneapolis, aux Etats-Unis le 25 mai dernier. Désormais considéré comme l’emblème antiracisme et de brutalité policière, Georges Floyd marquera le monde. Focus sur l’histoire de cet homme qui fait la une des publications depuis les 2 dernières semaines. 

9 Juin : des obsèques poignantes à titre d’hommage  

Inhumé dans la ville où il a grandi, à Houston au Texas le 9 juin, Georges Floyd continue de marquer le monde entier par sa cérémonie d’enterrement, apparentée au deuil national pour les afro-américains. Alliance entre la lutte antiracisme et les témoignages, ses obsèques ont mélangées les devises et les tristesses. Plus que jamais, cette lutte contre la ségrégation et le racisme est placée au devant de l’histoire.  

Et l’évènement a largement dépassé la frontière américaine. 

La France : la réaction de milliers de militants 


Désormais identifiée comme l’emblème du racisme et violence policière, l’histoire de George Floyd rassemble également plus de 2 000 personnes sur la place de république à Paris et partout en France (dont Amiens, Grenoble, Dijon, Lille, etc.) au même moment que ses obsèques à Houston. 

Conjointement considéré comme hommage mais aussi manifestation antiracisme, les rassemblements en honneur de Georges Floyd en France s’ensuivent après la déclaration du ministre de l’intérieur, Christophe Castaner,  de la veille : interpellation ferme contre les brutalités policières et pas contre la police. 

Genou à terre et sous silence durant les 8 minutes et 46 secondes, identique à la durée de la pression qui a causé sa mort, la foule assemblée à Paris répond à l’invitation du SOS Racisme. C’était l’occasion pour plusieurs politiciens français comme Jean-Luc Mélenchon (LFI), Yannick Jadot (EELV), Olivier Faure (PS), ou encore Fabien Roussel (PCF) de dénoncer une propagation du racisme qui se dessine  dans le pays. Le leader de la France insoumise de mettre en garde le danger de ceci surtout dans un organisme crucial comme la police.   

Les inscriptions agitées par les manifestants français portent un message unanime : NON AU RACISME.