in

VALORANT Patch 1.11 est maintenant disponible dans les Amériques – à nouveau

Image via Riot Games

Riot a été forcé de reculer VALORANT Patch 1.11 la semaine dernière après que plusieurs bugs révolutionnaires se soient glissés. Mais maintenant, la mise à jour est à nouveau en ligne dans les Amériques.

Le patch 1.11 est en ligne dans les Amériques, la mise à jour étant probablement déployée dans les régions KR, JP, OCE et SEA, bientôt suivies par l’UE, TR, MENA et CEI.

Certains bugs qui sont probablement corrigés sont l’horrible problème de fumée d’Omen qui remplissait votre écran de visages étirés de Sage et le problème de micro-bégaiement embêtant.

Le patch instable était également un mauvais timing pour tous les VALORANT équipes participant au premier événement produit par Riot, le First Strike Open Qualifier. Riot a jugé préférable de revenir sur le patch pour maintenir l’intégrité concurrentielle.

Le patch 1.11 introduit des changements assez importants à Killjoy, renforçant sa présence mondiale mais lui donnant un meilleur potentiel de verrouillage du site. Les joueurs devront désormais se trouver à moins de 40 mètres de leur tourelle et de leur alarmbot, sinon il se désactivera.

Pour compenser, le temps de recharge de la réactivation de la tourelle et de l’alarmbot de Killjoy sera plus court. Et la capacité de détecter Alarmbot sera raccourcie, obligeant les joueurs à s’en rapprocher avant de pouvoir le remarquer. Nanoswarm infligera également plus de dégâts et de tic-tac toutes les 0,25 seconde.

Le Trapwire et la caméra espion de Cypher seront également désactivés après sa mort. Et les capacités avec des «charges temporaires», comme Alarmbot, Trapwires et Skye’s Heal ne seront pas portées au prochain tour si elles sont utilisées. Les joueurs devront les acheter à nouveau.

Written by Jérémie Duval

Erreurs de test et de traçage du NHS «  dues au fait que les personnes ne répondent pas aux numéros privés  »

Serie A: la Juventus a mis la foi et les ressources dans la vision d’Andrea Pirlo mais c’est toujours le spectacle de Cristiano Ronaldo