in

Un autre cas de coronavirus dans le football allemand avant une réunion clé


AUE, Allemagne – Le club de football allemand de deuxième division Erzgebirge Aue a mis toute son équipe en isolement à domicile mardi après qu’un membre du personnel eut été testé positif pour le coronavirus.

Il s’agissait du premier cas confirmé lors du deuxième tour des tests de la ligue allemande, intervenu la veille d’une réunion du gouvernement sur le relâchement des mesures de verrouillage pour ouvrir la voie au retour du football dans des stades vides.

Aue n’a pas nommé le membre du personnel impliqué ni expliqué comment la personne aurait pu contracter le coronavirus. Le club n’a signalé aucun test positif lors du premier tour de tests la semaine dernière.

Tous les joueurs, les entraîneurs et le personnel des coulisses resteront à la maison avant d’autres tests de coronavirus jeudi, bien que le plan de redémarrage du football allemand ne nécessite pas de mesures de quarantaine automatiques.

La semaine dernière, dix personnes ont été testées positives par les 36 clubs des deux premières divisions masculines. Cela comprenait deux joueurs de Cologne et un membre du personnel. Le club n’a pas mis son équipe en isolement, pas plus que le club de deuxième division de Stuttgart, qui a fait état d’un “résultat peu concluant”.

Les autres cas n’ont été publiquement attribués à aucun club. La Ligue allemande de football, qui supervise les deux principales divisions, a demandé aux clubs de ne pas divulguer de cas.

La semaine dernière, la chancelière Angela Merkel et 16 gouverneurs d’État ont reporté une décision sur la reprise de la Bundesliga sans la présence de supporters. Elle a averti qu’il y avait toujours un risque que les infections au COVID-19 puissent augmenter si les mesures de confinement étaient assouplies trop tôt.

Une réunion entre Merkel et les gouverneurs mercredi discutera de la reprise du football en Allemagne. Le plan de la ligue a fait l’objet de critiques de la part du public concernant l’utilisation de kits de dépistage des coronavirus sur des personnes qui semblent en bonne santé, et craint que les supporters ne se rassemblent près des stades.

Il y a eu un autre contrecoup lundi après que l’attaquant du Hertha Berlin Salomon Kalou ait diffusé en direct une vidéo de lui-même saluant ses coéquipiers avec un contact physique et faisant irruption dans le test de coronavirus d’un coéquipier. Kalou a été suspendu par le club.

Commentant l’incident mardi, le ministre de la Santé, Jens Spahn, a déclaré que le plan du football allemand était valable malgré le mépris des distanciations sociales montré dans la vidéo de Kalou.

“Le concept de base est logique et peut également être un exemple pour d’autres catégories de sports professionnels. Mais il doit également être vécu”, a déclaré Spahn à la radio Deutschlandfunk.

L’influent gouverneur de l’État de Bavière, Markus Soeder, était plus critique.

“La ligue fait d’excellents concepts et puis il y a des joueurs individuels, sur lesquels vous pouvez lire, qui se comportent très, très, très mal”, a-t-il déclaré dans des commentaires télévisés. “Je trouve bon aussi que les clubs professionnels prennent une position très ferme contre cela parce que cela déconsidère tout le concept.”

Les clubs des deux premières divisions se sont engagés à terminer la saison d’ici la fin juin.

La première étape pour reprendre la saison est de remettre les équipes à l’entraînement complet, plutôt que les sessions en petits groupes qu’elles ont organisées ces dernières semaines.

Le candidat au titre de Leipzig a l’autorisation de s’entraîner après que l’état de Saxe a mis à jour ses règles sur le coronavirus lundi. Le directeur de l’équipe de Wolfsburg, Joerg Schmadtke, a déclaré au site allemand Sportbuzzer que son équipe reprenait également l’entraînement en équipe complète après des entretiens avec le maire.