in

Todd Woodbridge dissipe les craintes concernant l’Open d’Australie apportant la troisième vague victorienne COVID-19

Le grand tennis Todd Woodbridge a décidé de dissiper les inquiétudes croissantes des Victoriens selon lesquelles l’Open d’Australie pourrait entraîner une troisième vague de coronavirus.

Une date n’a pas encore été confirmée pour le tournoi, qui a généralement lieu à la fin du mois de janvier, Victoria refusant de laisser une période de quarantaine pour les arrivées à l’étranger et, selon Woodbridge, début février devrait être une date de début possible.

Après avoir été enfermée pendant des mois, Victoria semble être complètement sur le virus après avoir décroché un mois entier sans cas positif de COVID-19.

Cependant, Woodbridge a suggéré que les protocoles mis en place par Tennis Australia et les responsables de la santé devraient garantir que l’État reste exempt de COVID.

Novak Djokovic remporte l’Open d’Australie 2020. (Getty) (Getty)

« Il y a beaucoup de soucis à Melbourne parce que nous avons travaillé si dur pour maîtriser ce virus, que faire venir des joueurs internationaux va être un problème », a-t-il déclaré à Nine’s AUJOURD’HUI.

« Cependant, Tennis Australia et les responsables de la santé ont travaillé très dur pour mettre en place les protocoles.

« Quand les joueurs viennent ici, ils devront tester négatif avant de monter dans l’avion, ils auront un test dès qu’ils atterriront et ils devront tester négatif pour être laissés sortir dans une bulle.

«Il y avait des rumeurs à la radio ici selon lesquelles ils allaient être mis en quarantaine de 10 jours, ce n’est pas vrai, ils devront passer exactement comme tout le monde. Ensuite, ils auront l’opportunité de quitter le hôtel à un tribunal, puis de retour dans leur chambre d’hôtel pour pouvoir revenir à leur meilleur à l’Open d’Australie.

Voir aussi  Inuyasha Sequel Anime in Works - / Film

Novak Djokovic célèbre sa victoire à l’Open d’Australie 2020, avec «  Melbourne  » devant et au centre. (Getty)

« Il convient également de mentionner à tout le monde que les joueurs ont fait tout cela au cours des derniers mois.

«À l’US Open, le premier Grand Chelem à revenir, ils ont effectué plus de 10 000 tests COVID dans cette bulle.

« Les joueurs vont donc être testés si souvent et si rigoureusement que je pense que nous pouvons être vraiment convaincus que ce sera beaucoup plus difficile et beaucoup plus strict que quiconque venant en Australie.

« Nous avons eu des milliers et des milliers de personnes au cours des derniers mois qui sont venus et qui travaillent correctement dans tous les autres États d’Australie. »

Written by Jérémie Duval

8 films essentiels de Coen Brothers à regarder