in

Tik Tok : le #BlacklivesMatter prend de l’ampleur sur le réseau

Les utilisateurs de couleur de et leurs alliés utilisent le hashtag #blacklivesmatter sur l’application pour la défense sociale, fournissant des conseils sur la façon de protester en toute sécurité, partageant des ressources éducatives et s’exprimant sur l’injustice raciale dans le monde.

Depuis que cette tension raciale a explosé aux États-Unis, la jeunesse actuelle s’est trouvé une nouvelle plateforme pour militer et s’exprimer : Tik Tok. Et n’en déplaise à D.Trump, l’application de la firme chinoise ByteDance est en train de franchir un nouveau cap dans sa croissance. Tik Tok est avant tout une application de partage de vidéo et de petites chorégraphies sur des chansons populaires du moment.

Un hashtag #BlacklivesMatter voit le jour sur la plateforme

Ce hashtag est à la mode aujourd’hui sur TikTok, avec plus de 4,9 milliards de vues, alors que des vagues de protestations balayent la nation à la suite de la mort de George Floyd.

« TikTok est un moyen pour les utilisateurs de s’exprimer », a déclaré Vanessa Pappas, directrice générale de TikTok US, à CNN. « Cette expression est souvent joyeuse, mais notre communauté traverse une période d’angoisse et d’indignation particulièrement profonde, et une grande partie du contenu de l’application de cette semaine reflète clairement ces expériences. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes aux côtés de la communauté noire ».

@wtfricky

stick up for whats right ##blacklivesmatter ##protest

♬ Childish Gambino – This Is America / Post Malone – Congratulations – carneyval_

Certains créateurs, dont la personnalité de la télévision Ruba Wilson, ont utilisé l’application pour mettre en lumière les moments invisibles des manifestations dans tout le pays. La vidéo montre des manifestants chantant et dansant sur « Man In The Mirror » de Michael Jackson et est sous-titrée « The protest the news doesn’t want you to see ».

Des vidéos devenues virales en très peu de temps

Si vous suivez le hashtag #Blacklivesmatter, vous retrouverez quasi instantanément un flux de vidéo ininterrompu centré autour du mouvement. Des messages de soutien, des extraits de manifestations partout aux États-Unis (et dans quelques villes européennes), des rixes entre force de l’ordre et manifestants.

Une des vidéos les plus marquantes c’est surement celle de Cameron Welch, 18 ans et habitant à Houston. « Ne mets pas les mains dans tes poches. Ne mets pas ta capuche sur la tête. Ne sors pas sans tee-shirt. Ne sors pas trop tard. Ne touche rien que tu n’achètes pas. Ne quitte pas un magasin sans un ticket de caisse ou un sac, même si tu ne prends qu’un paquet de chewing-gum. » Des « règles » que sa mère lui dictait à chaque fois qu’elle allait sortir de chez elle.