in

Test Bronson Xerri ASADA, Paul Gallen aborde le dernier scandale de la drogue des Cronulla Sharks


Le grand Paul Cronulla Sharks, Paul Gallen, a accusé l’ASADA de faire la une des journaux après la publication tardive du test positif de Bronson Xerri pour les substances interdites.

L’ancien capitaine des Sharks a été exaspéré de savoir pourquoi les résultats d’un test effectué en novembre ont été publiés à quelques jours de la reprise de la saison de la LNR.

Gallen, dont l’opinion sur l’ASADA est bien connue après le scandale des suppléments des Sharks pendant la saison 2011 de la LNR, a déclaré que des questions devaient être posées sur le véritable programme de l’organisation.

« Je pense qu’il est assez clair que je ne suis pas un fan de l’ASADA à cause de ce que nous avons vécu toutes ces années », a-t-il déclaré à 2GB. Wide World of Sports Radio.

« Tout est réglé maintenant, mais certaines choses que j’ai vues de l’ASADA à l’époque et que j’ai écrites dans mon livre, maintenant après avoir vu cela aussi, vous devez vous demander si l’ASADA essaie de faire les gros titres.

« Sont-ils vraiment là pour le bien du jeu? Essaient-ils vraiment d’attraper des gens qui font la mauvaise chose ou sont-ils juste là pour faire les gros titres? »

Gallen a suggéré que l’ASADA et la NRL avaient manqué à leur obligation de diligence envers les joueurs en attendant que les résultats du test positif de Xerri soient publiés des mois après la réalisation du test.

« J’ai découvert qu’elle avait été prise en novembre et qu’elle a été publiée aujourd’hui, vous devez vous demander pourquoi elle a été publiée (aujourd’hui) », a-t-il déclaré.

« Ensuite, vous commencez à poser des questions comme: » L’ASADA n’a-t-elle pas un devoir de diligence?  » et le LNR n’a-t-il pas un devoir de diligence envers la concurrence?

« Je sais de première main, Bronson Xerri était dans un jour ou deux après avoir joué le Round 2, donc il aurait bel et bien pu jouer le Round 2.

« Maintenant, s’il sort sur ce terrain et blesse quelqu’un sur ce terrain parce qu’il a été amélioré, cette personne a-t-elle alors le droit de revenir à l’ASADA ou au NRL et de les poursuivre? »

Gallen a également suggéré que si les Sharks avaient été informés du test positif de Xerri, ils n’auraient pas permis à Josh Morris de rejoindre les Roosters de Sydney.

« C’est arrivé en novembre comme nous le savons. Ils ont libéré Josh Morris en mars pour aller chez les Coqs », a-t-il dit.

« Si cela avait été réglé en novembre, ce qui aurait probablement dû l’être, il n’y a pas de problème de plafond salarial, et ils ont toujours un très bon centre là-bas à Josh Morris.

« Ils ont perdu un très bon centre à Josh Morris et Bronson Xerri.

« Il y a un certain nombre de questions qui doivent être posées à l’ASADA et nous espérons que nous pourrons trouver certaines de ces réponses dans les prochains jours.

« A aucun moment, je n’essaie de justifier ce qui s’est passé, si Bronson a été testé positif, alors il va faire face à la punition qui lui arrive, mais il doit sûrement y avoir des questions posées sur le moment de cela. »

Xerri pourrait être frappé d’une interdiction de quatre ans après avoir renvoyé un échantillon A positif pour la testostérone exogène, l’androstérone, l’étiocholanolone et le 5b-androstane-3a, 17b-diol qui sont interdits par l’Agence mondiale antidopage (AMA) et les LNR. Politique antidopage.

Il a été contrôlé par l’Australian Sports Anti-Doping Authority (ASADA) le 25 novembre 2019.