in

Suspensions et amendes pour Latrell Mitchell, Addo-Carr et Cleary


La LNR a frappé Latrell Mitchell, Josh Addo-Carr, Nathan Cleary et Tyronne Roberts-Davis avec des avis d’infraction pour avoir discrédité le jeu, mais a arrêté de les interdire.

Au lieu de cela, le président de la Commission ARL, Peter V’landys, a déclaré que les joueurs avaient une dernière chance de « démontrer qu’ils peuvent faire confiance ».

Chaque joueur a écopé d’une pénalité financière, avec Addo-Carr et Mitchell frappés avec d’énormes amendes.

Dans une déclaration publiée par la LNR mardi après-midi, Mitchell, Addo-Carr, Roberts-Davis et Cleary ont été informés qu’ils avaient fait preuve de mépris pour les ordonnances, les directives et les conseils de santé publique et, ce faisant, ont causé des dommages importants à la réputation du NRL.

Coronavirus: une star de NRL enfreint les règles de distanciation sociale

Addo-Carr et Mitchell ont tous deux été frappés d’une amende de 50 000 $, mais 30 000 $ de chaque amende seront suspendus. Roberts-Davis et Cleary ont tous deux été condamnés à une amende de 10 000 $, dont 6 000 $ avec sursis.

Les quatre joueurs ont reçu une interdiction d’un match qui sera suspendue pour le reste de la saison 2020.

« Les sanctions ont été structurées de manière à donner à ces joueurs une nouvelle occasion de démontrer qu’ils peuvent faire confiance », a déclaré V’landys dans le communiqué.

« S’ils contreviennent à nouveau, alors les parties de la peine qui ont été suspendues seront activées et elles pourront également faire l’objet de sanctions supplémentaires. »

Le chef de la direction par intérim du NRL, Andrew Abdo, a donné une brève conférence de presse, la première depuis qu’il a pris la tête de Todd Greenberg, pour annoncer les sanctions.

Il a déclaré que les sanctions étaient beaucoup plus lourdes que celles auxquelles le grand public était soumis pour des infractions similaires.

« Chaque circonstance est différente et ces questions sont complexes », a déclaré Abdo.

« Nous avons jeté un coup d’œil à chaque circonstance sur les faits dont nous disposons, et nous pensons que c’est une occasion pour nous de donner aux joueurs une sanction importante, mais en même temps, ils ont la possibilité de réfléchir à ce que ils le font entre maintenant et nous relançant la compétition.

« Les sanctions proposées aujourd’hui sont plus fortes que les amendes qui peuvent être imposées par les autorités parce que nous tenons nos joueurs à un niveau plus élevé et ils doivent fixer un niveau plus élevé pour la communauté.

« Nous nous concentrons sur la reprise de la compétition le 28 mai, quelque chose qui enthousiasme nos fans et nos parties prenantes. Les joueurs qui ne respectent pas les protocoles de la communauté et de la LNR seront sanctionnés. »

Gus double son appel d’interdiction de saison

V’landys est en première ligne depuis six semaines pour tenter de retrouver le LNR sur le terrain.

Il a dit qu’obéir aux restrictions actuelles était une « exigence critique ».

« Les joueurs ont une responsabilité envers le jeu et la communauté. Il est important que, en ces temps difficiles, nous devons tous travailler ensemble pour lutter contre le COVID-19 et le respect des ordres de santé publique est une exigence critique », a-t-il déclaré.

« Les joueurs doivent comprendre qu’ils mettent le jeu et la communauté en danger par leurs actions. Il est certainement difficile d’accepter un tel comportement lorsque le jeu fait tout ce qu’il peut pour persuader la communauté que ses joueurs sont responsables et se comportent de manière appropriée. »

Les sanctions ont été prononcées par la LNR le jour même où Mitchell est entré au poste de police de Taree pour rendre trois armes à feu et son permis d’armes à feu, qui a été suspendu.

La star de Souths devrait être accusée en vertu d’une section de la loi NSW sur les armes à feu.