in

State of Origin News, Payne Haas et Tino Fa’asuamaleaui se battent, JT célèbre l’agression

La légende du Queensland, Johnathan Thurston, a annoncé le retour de la «haine» État contre État après que Payne Haas et Tino Fa’asuamaleaui aient échangé leurs poings dans Origin II, mais s’est arrêté avant d’accueillir «biff» dans le jeu.

Haas et Fa’asuamaleaui ont ressuscité les rivalités du passé d’Origins quand ils se sont jetés les mains à mi-chemin de la seconde moitié de la victoire 34-10 de NSW au stade ANZ.

Tant de discussions avant le match retour étaient centrées sur le sentiment de manque de tribalisme dans l’origine déplacée par COVID en 2020, qui était autrefois une caractéristique de la série emblématique.

Mais, à travers une mer d’armes, les deux forces de l’ordre ont réussi à mettre ces réserves au lit et à mettre en place une décision alléchante du troisième match au Suncorp Stadium mercredi prochain.

Tino Fa’asuamaleaui des Maroons et Payne Haas des Blues se disputent lors du deuxième match de la série State of Origin 2020 (Getty)

Thurston a salué l’agression des deux rivaux écoliers pour avoir remis un peu de «feeling» dans le match.

“Big Tino et Payne Haas pour avoir ramené l’agression et la petite ébullition mercredi soir”, a déclaré Thurston à Wide World of Sports ‘ Rôti et toast de JT.

“Origin a été construit sur la haine entre les deux États pendant 40 ans et avant le début du match, il y avait beaucoup de discussions sur le fait qu’il n’y avait pas assez de sentiment dans le jeu.

“Mais ces deux garçons se sont levés et ont certainement répondu à ces critiques. Cela a été construit depuis le lycée entre ces deux joueurs d’après ce que je comprends. Donc, cela remonte à 2017 quand ils étaient tous les deux dans les systèmes juniors pour leurs états et ils déchirés les uns dans les autres.

Tino Fa’asuamaleaui et Payne Haas se chauffent

“Nous l’avons vu à nouveau l’autre soir. Ils ont tous les deux 20 ans, donc ils ont tous les deux un grand avenir devant eux dans l’arène représentative, donc nous allons en voir beaucoup plus.”

Depuis que le grand Blues Paul Gallen a frappé Nate Myles lors du premier match d’Origine 2013, la LNR a interdit les coups de poing, introduisant une règle de renvoi automatique pour tout joueur qui lance des mains.

Alors que Thurston s’est arrêté avant d’appeler à l’assouplissement de la règle, citant l’agression avec laquelle les joueurs s’attaquent à l’ère moderne, il pensait qu’une tache d’argy-bargy était la bienvenue de temps en temps.

«Depuis qu’Arty a manqué en 1980 et a commencé à frapper avec son propre coéquipier de Parramatta», a-t-il commencé, faisant référence à la course d’Arthur Beetson avec Mick Cronin. «Ensuite, il y a Jamie Goddard et Joey dans les années 90, puis Paul Gallen et Nate Myles également.

Payne Haas sur ce combat

“Je ne pense pas que nous ayons besoin de voir le biff dans le jeu, il y a déjà assez d’agressivité avec la façon dont les garçons se jettent leurs corps l’un dans l’autre. Je ne veux pas voir le biff dans le jeu mais je apprécié que ces deux-là se rencontrent l’autre soir.

“Avec le troisième match dans moins d’une semaine, je m’attends à des feux d’artifice ici au Suncorp Stadium mercredi soir prochain.”

Écoutez le match de l’état d’origine des femmes de ce soir en direct sur Nine à partir de 19h30 ou sur 9Now en cliquant ici!