in

« Sont des marionnettes qui doivent jouer »

Marcel Sabitzer a vivement critiqué le match test de l’équipe nationale autrichienne mercredi à Luxembourg. « Bien sûr, en tant que joueur, vous pensez à ce que vous pensez de tels jeux. Mais au final, nous sommes comme des marionnettes qui doivent exécuter, exécuter. Tout le reste n’est pas entre nos mains », a déclaré le légionnaire de Leipzig, qui a remporté la victoire 3-0. la sélection de l’ÖFB avait été épargnée jeudi à Vienne.

Sabitzer a également exprimé son incompréhension que les matchs internationaux de novembre se déroulent dans la situation actuelle de Corona. « Si vous regardez la situation à travers l’Europe, on peut se demander pourquoi de telles choses sont menées. Beaucoup de gens viennent de pays différents et jouent contre des nations où la même chose se produit. Il est donc douteux que cela ait du sens. Puissance. »

Le Styrien avait supposé que les matchs internationaux seraient annulés dans toute l’Europe. « La situation n’est pas sans elle, les chiffres augmentent rapidement dans tous les pays. C’est pourquoi j’ai pensé que cela pourrait ne pas arriver à cela. » Afin de réduire le risque d’infection, selon Sabitzer, il serait plus logique pour les professionnels de rester dans leurs «bulles» de club respectives.

Compte tenu des circonstances, la performance largement décevante de l’ÖFB contre le Luxembourg peut s’expliquer, a déclaré le joueur offensif. La performance était « gérable ». « En première mi-temps, nous avons eu trop peu de procédures offensives et nous étions un peu vulnérables à l’arrière. La seconde mi-temps a été un peu meilleure. Il y avait un petit quelque chose de positif, mais pas trop », a déclaré Sabitzer, mais a également mis les choses en perspective: « Ce n’était pas facile, car il n’y avait pas de troupes bien répétées sur le terrain. Ce n’était pas non plus le match le plus important. Ce qui compte, c’est ce qui se passe dimanche et mercredi (note: matchs de la Ligue des Nations contre l’Irlande du Nord et la Norvège). « 

Marcel Sabitzer: « Physiquement il n’y a pas d’excuse »

Le joueur de 26 ans a fait son retour il y a près de trois semaines après s’être remis d’une blessure musculaire. « Je n’ai pas été avec l’équipe pendant cinq semaines, donc c’est normal pour un peu de manque de rythme, mais ça s’est amélioré d’un match à l’autre. » Il s’agit maintenant de restaurer les automatismes, par exemple dans les duels. « Si vous n’êtes pas à l’entraînement en équipe depuis longtemps, il faut du temps pour retrouver votre chemin, mais physiquement, il n’y a aucune excuse », a souligné Sabitzer.

L’ÖFB-Internationale à 44 reprises (8 buts) s’attend à un match intense contre l’Irlande du Nord. « Ils sont connus pour jouer beaucoup pendant de longues secondes balles. Nous devons contrer cela et nous concentrer sur nos performances. » Sabitzer voit le duel avec la Norvège un peu plus difficile. « On peut aussi s’attendre à la physicalité, mais avec l’un ou l’autre meilleur joueur individuel. C’est pourquoi ce sera un duel à armes égales. Cela dépendra de la forme du jour », a prédit le légionnaire allemand.

Le classement final du groupe un dans la Ligue des Nations et la promotion associée au premier rang de la compétition serait, selon Sabitzer, « une bonne chose pour nous, l’ÖFB et les fans, car nous jouerions alors contre les meilleures nations. C’est pourquoi je le peux. » comprendre l’approche de l’association selon laquelle ces jeux sont très importants », a expliqué Sabitzer.

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘244276659494854’);
loadJS(« /pub/js/facebook-tracking.js?88 »);