in

SNCF : Pas d’augmentation du prix des tickets

TGV

Avec un taux de remplissage allant de 50 à 70% pour cet été, la SNCF s’est engagée à proposer des tarifs TGV, OUIGO et TER abordables afin que les Français puissent partir en vacance en train.

Ce sera à coup sûr, un été pas comme les autres. Et la SNCF a très vite compris cela. Avec la phase de déconfinement lancée par le gouvernement, les réservations de billet ont connu une hausse conséquente. Il s’agit surtout des transactions avec des billets 100% échangeables et remboursables, mais la crise sanitaire  laisse encore des traces évidentes.

30 à 50% de voyageurs en moins

Avec les vacances qui se profilent et la crise sanitaire qui règne encore actuellement, les voyages en train attirent moins de monde qu’à l’accoutumée. En effet, respect des normes sanitaires oblige, les Français voient d’un mauvais œil un trajet dans la promiscuité d’un train.

Les TGV ne sont remplis qu’à 50% pour ce mois de juillet, et pour le mois d’aout à venir, le taux de remplissage n’est pour le moment que de 30%. C’est un constat qui reste valable même pour les week-ends : 20% des sièges restent libres même si la règle d’un siège sur deux occupé est levée.

Une perte colossale en milliards d’euros

Pour cet été pas comme les autres, la SNCF s’attend tout au plus à 20 millions de voyageurs contre 25 millions habituellement.  Effectivement, depuis le mois de mars, c’est une perte d’environ 4 milliards d’euros que la SNCF a enregistrée. La moitié de cette somme est imputée à la réduction du trafic des lignes TGV.

Pourtant, pas de quoi inquiéter Christophe Franichet, Président de la SNCF : «Il n’y aura aucune hausse tarifaire en 2020 que ce soit sur les TGV, Intercités, OUIGO ou TER», s’est-il engagé, le 3 juillet sur France Info.Pour sauver la saison et «permettre à tous les Français de partir en vacances en train».

La stratégie des petits prix pour redresser la balance

Pour remettre de l’ordre dans les comptes, le président de la SNCF compte sur la stratégie des billets à petits prix. Et pour cela, la SNCF met les bouchées doubles : un trajet pour Marseille pour une trentaine d’euros, pour 29 euros vous aurez droit à un pass TER illimité pendant un mois. Tout simplement, pour 10 euros, un voyage en région.

 Ainsi il est prévu de mettre en vente, 5 millions de trajets à petit prix, dont 2 millions de voyages en TER. «Le réseau TER va jouer un rôle important cet été pour permettre aux Français de visiter leur région et leur patrimoine» ajoute un porte-parole de la SNCF. Pour rassurer davantage les voyageurs, la SNCF tente de les rassurer : «Les trains sont lavés tout l’été, l’équipe de nettoyage a été multipliée par trois». Mais aussi que le port du masque demeure strictement obligatoire. « Les Français doivent continuer cet effort-là, indispensable pour réduire la circulation de l’épidémie». Rajoute le Président de la SNCF.