in

Seul 1 enfant vulnérable sur 10 a fréquenté l’école pendant le confinement


Seul un enfant sur 10 défini comme vulnérable a fréquenté l’école ou la petite enfance pendant le verrouillage du coronavirus, selon un nouveau rapport parlementaire selon lequel les restrictions frappent le plus durement les enfants, les personnes handicapées et la communauté BAME (noire, asiatique et minoritaire). du rapport de la commission des services publics des lords a révélé que des centaines de milliers d’enfants «invisibles» tombent à travers les écarts entre les services sociaux et éducatifs à travers l’Angleterre. Les pairs ont constaté que les enfants défavorisés et vulnérables «courent plus de risques d’abus et accusent un plus grand retard en raison des fermetures d’écoles Covid-19». Bulletin d’éducation de i: nouvelles et analyses alors que les écoles tentent de revenir à la normale Moins de visites à domicile par des travailleurs sociaux en raison de Covid situation pire et il n’y avait pas suffisamment de soutien pour les services de prévention et d’intervention précoce. Le rapport insiste également sur le fait que la «lutte contre les inégalités en matière de santé» doit être la priorité du gouvernement et que le bon travail «sera perdu» sans réforme fondamentale. La baronne Armstrong de Hill Top, présidente du comité, a déclaré: «Le gouvernement, les autorités locales et d’autres prestataires de services publics ne travaillent pas ensemble efficacement pour protéger les enfants vulnérables. Avant Covid-19, de nombreux enfants vulnérables ne pouvaient pas obtenir les services publics dont ils avaient besoin. La plupart n’ayant pas pu aller à l’école en raison du verrouillage, ils avaient peu de soutien et beaucoup d’autres sont devenus invisibles après avoir perdu le contact avec les services publics pendant la pandémie. Le comité a également déclaré que les écoles devraient travailler davantage avec des professionnels de la santé mentale, des agents de liaison de la police et des travailleurs auprès des jeunes pour répondre aux besoins des enfants vulnérables. Il a appelé les ministres à élaborer un plan d’action pour les enfants vulnérables afin de s’assurer qu’ils ne souffrent pas des effets négatifs à long terme de la situation de crise de Covid. Lire la suite Coronavirus au Royaume-Uni: le verrouillage conduit les parents à rechercher une aide professionnelle pour leurs enfants Les pairs souhaitent également que le gouvernement reconnaisse «le rôle vital des services publics de prévention dans la réduction des inégalités profondes et persistantes exacerbées par Covid-19». Et «introduire une stratégie d’égalité raciale qui s’appliquerait à tous les services publics pour lutter contre les inégalités en matière de santé, de soins et d’éducation». Le comité a également entendu dire que «de nombreux décès dus à Covid-19 auraient pu être évités si les services de santé publique préventifs avaient été mieux financés». La baronne Armstrong a déclaré: «Il ne devrait pas y avoir de retour au statu quo d’avant Covid-19. La lutte contre les inégalités en matière de santé doit être une priorité pour le gouvernement. »