in

Ryosuke Yoshida quitte Capcom pour NetEase Sakura

L’influence de la Chine dans l’industrie du jeu en tant que force économique, mais aussi en tant que source de développement continue de croître avec l’annonce que Ryosuke Yoshida, un ancien développeur de Capcom, a quitté le studio chinois NetEase et son nouveau groupe, Tokyo, Japon studio de développement basé sur NetEase Games Sakura Studio. Le travail de Yoshida comprend Devil May Cry 5 et Monster Hunter: Générations. Le studio en question s’est formé en juin en tant que studio de développement de nouvelle génération, centré sur la console, destiné à donner au chinois NetEase un point d’ancrage dans un grand centre de développement de jeux, probablement pour attirer des talents et faire exactement cela avec l’acquisition de Yoshida. Ryosuke a fait l’annonce lui-même sur au cours du week-end.

NetEase devrait sonner quelques cloches en raison du fait que c’est le studio responsable du gain de Blizzard sur le marché chinois au cours de la dernière décennie et demie, publiant et localisant des goûts de Warcraft III, Foyer, World of Warcraft, Diablo III, et pour Activision. C’est aussi l’entreprise qui développe le fameux Diablo Immortal, dont la rumeur veut qu’un téléphone cellulaire soit nécessaire pour jouer. NetEase a été fondée à la fin des années 90 et est une personne morale cotée en bourse. Yoshida est le deuxième grand talent à quitter Capcom récemment, avec le dogme du Dragon Ryota Suzuki, développeur principal du gameplay, part le mois dernier pour Square-Enix. Ryosuke sera concepteur de jeux senior chez NetEase Sakura.

Bien que la Chine n’ait pas hésité à développer des jeux au cours de la dernière décennie, NetEase et Tencent, qui font des vagues et attirent les talents, font partie d’une nouvelle poussée qui pourrait permettre aux développeurs chinois de gagner en crédibilité et en influence dans le jeu. Seul le temps nous dira si la génération PlayStation 5 et Series X sera celle qui verra la Chine devenir un acteur majeur du développement de jeux vidéo, mais elle a certainement l’argent et l’accès pour le faire.