in

Ruth Wilson révèle la raison de quitter The Affair

2020-11-04 13:00:14

Ruth Wilson a révélé qu’elle avait quitté son rôle d’Alison Lockhart dans la série Showtime «The Affair» parce qu’elle «ne se sentait pas en sécurité» sur le plateau.

Ruth Wilson «ne se sentait pas en sécurité» dans «The Affair».

L’actrice de 38 ans a quitté la série dramatique après quatre saisons en 2018 au milieu d’informations faisant état d’un environnement de travail toxique et de son inconfort lors de scènes de nu fréquentes et bien qu’elle n’ait jamais abordé directement les raisons de son départ, Ruth a admis qu’elle était impliquée dans une situation. cela «ne se sentait pas bien».

Elle a déclaré: «Il y avait une situation sur ‘The Affair’ où les choses ne se sentaient pas bien, et je me suis occupé d’eux, et j’ai réussi à me protéger.

«C’était avant #MeToo et avant Harvey Weinstein – et pourtant, mon instinct était très clair et fort sur ce que je sentais être mal, ce qui se passait et ce à propos de quoi je ne me sentais pas en sécurité.

Ruth – qui a joué le personnage d’Alison Lockhart – ne sait toujours pas comment discuter des raisons de son départ, mais elle est reconnaissante d’avoir le «pouvoir» de choisir comment et quand elle en parle.

Elle a déclaré au magazine Stylist: «La raison pour laquelle je ne suis pas entré dans ‘The Affair’ est que je n’ai pas trouvé comment en discuter. Il y a beaucoup de bruit et de colère qui l’entourent, et vraiment le pouvoir me revient de choisir comment je discute de ma vie et de mes expériences.

«Ce qui est important à dire, c’est que j’ai pris la parole. J’avais une voix. Je me suis défendu.

La showrunner Sarah Treem a déjà critiqué des informations faisant état d’un ensemble «toxique» et des allégations selon lesquelles elle aurait fait pression sur les stars pour qu’elles se déshabillent devant la caméra.

Elle a précédemment déclaré: “Sur une base continue tout au long du temps de Ruth dans la série, j’ai essayé de la protéger et de tourner des scènes de sexe en toute sécurité et respectueusement … Nous n’étions pas d’accord sur les choix du personnage ou si une scène de sexe était ou non nécessaire pour faire avancer l’intrigue, mais ce n’est pas la même chose que de ne pas respecter ou soutenir le besoin d’une actrice de se sentir en sécurité dans son environnement de travail, ce que je prends toujours incroyablement au sérieux. “

Mots clés: Ruth Wilson, Harvey Weinstein, Sarah Treem, retour au flux