in

Russell Wilson dépense 1 million de dollars en fitness

2020-11-03 17:00:14

Russell Wilson dépense 1 million de dollars en entraîneurs à plein temps afin de pouvoir continuer à jouer au football américain jusqu’à l’âge de 45 ans.

Russell Wilson dépense 1 million de dollars en formateurs et chefs à plein temps chaque année.

Le quart-arrière de 31 ans a investi beaucoup d’argent pour garder son corps en bonne santé afin de pouvoir continuer à jouer au football américain jusqu’à l’âge de 45 ans, la plupart des joueurs prenant leur retraite à 35 ans.

S’exprimant sur ‘The Bill Simmons Podcast’, il a admis: “Je dépense probablement 1 million de dollars, sinon plus, par an, juste pour la récupération.”

Russell – qui a épousé Ciara en 2016 – a expliqué en détail comment il dépense son argent avec l’aide d’une équipe «performante» qui aide à garder son corps sous contrôle.

Il a expliqué: «J’ai toute une équipe de performance. J’ai tout un groupe. J’ai un entraîneur à plein temps qui me accompagne partout, travaille aussi avec Ciara. J’ai un PT à plein temps, j’ai une personne mobile à plein temps qui travaille sur moi et s’assure que je bouge dans le bon sens et tout le reste. J’ai un masseur à plein temps et deux chefs.

«J’essaye de jouer jusqu’à au moins 45 ans. Donc pour moi, ma mentalité est que je vais tout laisser sur le terrain et faire tout ce que je peux pour prendre soin de moi. Et c’est une chose tellement critique parce que si je me sens bien, je vais bien jouer, et je pense que c’est pourquoi j’ai pu être sur le terrain à chaque fois.

Cependant, tout ne fonctionne pas pour le joueur des Seahawks de Seattle, car il prend un ou deux jours de congé par an pour passer les vacances avec sa famille.

Il a ajouté: “La réalité est Noël – selon les circonstances, mais généralement je le fais parce que nous avons généralement un jeu à l’époque – et Thanksgiving. J’ai entre 363 et 365 heures de travail que nous faisons chaque jour, quelque chose autour du travail Je fais.”

Mots clés: Russell Wilson, Ciara Retour au flux