in

RTVE suspend “La 2 Noticias” jusqu’en 2021 pour “raisons sanitaires”

Le 16 mars, a récemment déclaré l’état d’alarme en raison de la crise des coronavirus, RTVE a décidé de suspendre la diffusion de «La 2 Noticias» pour intégrer son personnel dans la majeure partie de la rédaction du «journal télévisé» de La 1 et Canal 24H. C’était le 12 mars lors de sa dernière diffusion. Maintenant, la Société a annoncé que le bulletin quotidien de La 2 ne reviendra pas au grill avant 2021 en «cohérence» avec le plan de prévention et de désescalade, selon des sources de l’entité à Europa Press.

Paula Sainz-Pardo, présentatrice de «La 2 Noticias»

Paula Sainz-Pardo, présentatrice de «La 2 Noticias»

Selon des sources de la direction de RTVE, la raison de la suspension de l’actualité est “préventive” et pour “raisons sanitaires”Ils précisent que la reprise d’un programme d’actualités quotidiennes implique de mobiliser une salle de rédaction et du personnel technique qui “implique d’assumer un risque non conforme” au plan de désescalade de l’entreprise, dont l’objectif principal est de “protéger et garantir la santé des personnes “en établissant trois phases distinctes.

Dans l’ensemble, la Société exclut de transformer l’espace présenté par Paula Sainz-Pardo en une newsletter hebdomadaire. “Nous ne voulons pas faire d’expériences avec la marque. Elle doit être conservée intacte, mais en garantissant la santé des gens”, ont-ils souligné. “L’équipe est et a été informée à tout moment” de cette décision, et ils ont ajouté qu’ils sont conscients qu’il y a des repousses au sein du RAI, leur “obligation” est donc de continuer à maintenir les mesures préventives et sanitaires d’un plan de La désescalade concerne toutes les zones de la maison.

Plaintes des travailleurs

La nouvelle n’a pas assis une partie des travailleurs de l’entité publique. La plateforme RTVE Sin Personal regrette que la diffusion d’un “format unique sur RTVE, une référence pour des informations alternatives et indépendantes” ait été interrompue depuis près d’un an. Pour cette raison, expliquent-ils, ils ne trouvent pas “de raisons impérieuses qui justifient une interruption aussi longue. Le manque de personnel qui a été utilisé l’été dernier ne se produit pas dans ce cas. Nous disposons actuellement de moyens techniques et de production pour reprendre les émissionsils manient.