in

Roger Tuivasa-Sheck rapport de changement de code du syndicat de rugby, Auckland Blues, NZ Warriors

La star de la LNR, Roger Tuivasa-Sheck, envisagerait un changement de code vers le rugby.

Le capitaine des New Zealand Warriors a été approché par les Auckland Blues, selon le Sydney Morning Herald.

Le rapport affirme que la direction de Tuivasa-Sheck a été contactée par les Blues pour lui présenter un accord qui lui donne la possibilité de rester en Nouvelle-Zélande alors que les Warriors envisagent un séjour plus long dans le Queensland pour la saison 2021 de la LNR au milieu de la pandémie de coronavirus.

Cependant, les Blues ne seraient en mesure d’offrir à l’arrière Kiwi qu’un contrat d’une valeur d’environ 250000 $ pour un an, ce qui est bien en dessous des près de 1,2 million de dollars par saison pour les deux prochaines années avec lesquels il est actuellement sous contrat avec les Warriors.

Même avec la possibilité que les All Blacks et le New Zealand Rugby fournissent un coup de pouce financier supplémentaire, la réduction de salaire est estimée à « 50 pour cent ». Les matchs d’essai et les options de rugby dans d’autres pays restent incertains en raison des restrictions de voyage internationales.

Roger Tuivasa-Sheck des guerriers (Getty)

La LNR est sur un terrain instable pour le moment avec une vague de brèches et d’épidémies récentes de bulles COVID-19 en Nouvelle-Galles du Sud et à Victoria, ajoutant au casse-tête des patrons de la ligue qui tentent de maintenir la saison 2020 à flot dans des circonstances sans précédent.

Les Warriors sont actuellement basés à Redcliffe à Brisbane, mais ils pourraient y rester la saison prochaine, car les difficultés persistent dans les voyages trans-tasmaniens pendant la pandémie.

Si les guerriers restent aussi longtemps dans le Queensland, cela en laisserait beaucoup sans leur famille pendant une période encore plus longue. Tuivasa-Sheck, 27 ans, a deux enfants et un partenaire basé à Auckland.

Selon le Herald, il « ne veut pas jouer pour un autre club de la LNR » malgré les récents troubles au club, y compris le limogeage choc de l’entraîneur Stephen Kearney.