in

Revue Quibi – L’étranger


L’étranger, 2020.

Écrit et réalisé par Veena Sud.
Avec Dane DeHaan, Maika Monroe et Avan Jogia.

The-Stranger-1-563x1000

SYNOPSIS:

Clare est un écrivain en herbe et chauffeur de taxi de fin de soirée qui prend un billet dans les collines d’Hollywood. Il apparaît comme convivial, cool et décontracté dans la conversation. Avec seulement le bruit du trafic et une chimie étrange entre eux, les choses deviennent étranges quand il lui demande de lui raconter une histoire.

The-Stranger-2-600x338

Ce thriller classique est énormément aidé en ayant Dane DeHaan devant et au centre. Depuis son premier rôle dans Josh Trank’s la chronique il a accaparé le marché dans une vingtaine de personnes troublées et des individus anxieux. Pour le meilleur ou pour le pire, DeHann met immédiatement le public mal à l’aise, un atout qu’il a exploité tout au long de sa carrière. À ses côtés, Maika Monroe, qui a pris de l’importance dans Ça suit, avant de livrer un tour de puissance L’odeur de la pluie et de la foudre.

Ce que cela apporte à L’étranger en dehors des tours de personnage pleinement réalisés et des moments de terreur subtile, c’est la réalité. Dès le départ, il rend hommage à Michael Mann Collatéral, touche au classique de Rutger Hauer The Hitcher et comprend des éléments de John Carpenter Halloween. Les scènes se déroulent entre nos deux rôles avec un naturalisme qui ne fait que rendre l’horreur à la maison avec une force supplémentaire lorsqu’elle frappe. DeHaan est charmant, démoniaque et implacable tandis que Monroe se révèle ingénieux, subtilement fragile mais en possession d’un centre de granit.

The-Stranger-4-600x338

Ailleurs, Los Angeles offre une ambiance, évoque l’atmosphère et instille la peur à travers l’anonymat tentaculaire de son paysage urbain. Les figures d’autorité ne croient pas, la technologie est intrusive mais cruciale pour des points d’intrigue spécifiques tandis que les prémices séculaires reçoivent une nouvelle couche de peinture. Le réalisateur scénariste Veena Sud nous donne une Amérique d’âmes interconnectées qui sont impersonnellement présentes et intimement ambiguës. Mis à part les éléments de suspense, les crochets de chapitre et les performances engagées, ce titre Quibi en dit long sur notre culture mondiale dans son ensemble.

À une époque où l’éclairage au gaz, le vol d’identité et le poisson chat professionnel sont une véritable menace L’étranger passe du film slasher au morceau de commentaire social trop rapidement. Il y a un élément d’observation à la fois par procuration et complice, qui est communiqué à travers l’expérience visuelle elle-même et plus ouvertement le placement de la caméra. Un peu comme Survivre il y a plus à l’œuvre ici que des préoccupations superficielles, des reines hurlantes de cahier ou des inconnus avec un agenda.

The-Stranger-2-600x337

Pour Quibi, c’est une autre déclaration d’intention à travers le contenu. Le matériel de genre est essentiel et répond à une importance primordiale, mais ce n’est qu’en élargissant leurs goûts que cette nouvelle plate-forme atteindra une longévité continue. Une intention qui se dévoile à travers cette audacieuse interprétation des tropes de genre conventionnels.

Mythe vacillant – Film: ★ ★ ★ ★ / Film: ★ ★ ★ ★

Martin Carr

https://www.youtube.com/watch?v=videoseries