in

Revue de télévision – Alex Rider Season One

Martin Carr passe en revue la première saison d’Alex Rider d’Amazon…

Alex-Rider-I-Official-Trailer-1-59-screenshot-600x316

Quatorze ans après Stormbreaker qui a brièvement fait une star d’Alex Pettyfer et a rappelé aux gens à quel point Damian Lewis aurait pu être bon, vient cette adaptation d’Amazon. Sans grands noms et avec la participation de l’auteur Anthony Horowitz, il porte une ambiance de thriller techno à la pointe de la technologie. Adapté par le célèbre romancier Guy Burt Alex Rider est tracée de manière concise et établit rapidement la menace.

Dirigé par Otto Farrant dans le rôle-titre, il utilise une bande-son urbaine combinée à une ambiance londonienne du centre-ville, un croisement entre les grandes entreprises de grande hauteur et les salles de classe contemporaines modernes secondaires. Les faits saillants de la performance dans les premiers épisodes proviennent de Rider senior d’Andrew Buchan et de l’effrayante effusion du gouvernement de Nyasha Hatendi. Il y a des nuances de Mission impossible pour les ménés, des comparaisons évidentes avec celle de Matthew Vaughn Kingsman et une éclaboussure ou deux d’un certain Pilleur de tombe redémarrer tonalement. Aucune de ces influences n’est une mauvaise chose, mais elle crée un obstacle inhérent lors de l’établissement de l’identité.