in

Réouverture des salles de cinéma ce 22 juin : quel film regarder ?

Réouverture des salles de cinéma

Beaucoup sont les cinéphiles qui ont attendu cette grande nouvelle depuis le début du confinement. Ce 22 juin, les salles de cinéma rouvrent donc leurs portes aux spectateurs. Et pour l’occasion plusieurs longs métrages sortis peu de temps avant le confinement en plus des nouveaux titres seront à l’affiche, comme “L’Ombre de Staline”, qui devait sortir le 18 mars, mais a été annulé, ou “The Hunt” qui est déjà sorti en VOD pour sa part, et tant d’autres encore.

Voici donc pour vous, la liste des films à ne pas rater et qui seront diffusés dans les salles obscures pour cette grande réouverture.

Le Cheik blanc, de Federico Fellini (1952)

C’est l’histoire d’un voyage de noces à Rome où le mari va revoir sa famille et la mariée quant à elle veut retrouver le héros d’un roman-photo dont elle est amoureuse.

Be Natural, l’histoire cachée d’Alice Guy-Blaché, de Pamela B. Green

Un long métrage relatant l’histoire de la première réalisatrice au monde Alice Guy-Blaché, et expose comment elle a été écartée de l’histoire du cinéma.

Mosquito, de João Nuno Pinto

L’aventure d’un jeune Portugais qui en 1917, s’engage dans l’armée et est envoyé au Mozambique, où il doit parcourir des milliers de kilomètres à pied.

L’Ombre de Staline, d’Agniezska Holland

Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, Gareth Jones, un journaliste débutant, débarque en 1933 à Moscou, afin d’interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, mauvaises surprises : propagande, surveillance jour et nuit, disparition de son intermédiaire.

Benni, de Nora Fingscheidt

C’est l’histoire de Benni qui à 9 ans est placée par sa mère dans un foyer. Le film relate donc son enfance et nous montre les conséquences d’un manque d’amour sur la personnalité d’un enfant.

Nous, les chiens, film d’animation d’Oh Sung-yoon et Lee Choon-baek

L’odyssée d’une bande de chiens hétéroclites qui ont été abandonnés par leurs maitres, et qui doit se battre pour survivre.

Mon nom est clitoris, de Daphné Leblond et Lisa Billuart-Monet

Un film sur le thème de la sexualité féminine où des jeunes femmes se confient sur leurs expériences et leurs histoires, pour changer le monde autour d’elles et faire valoir le droit des femmes à une éducation sexuelle sans aucune contrainte ni tabou.

The Hunt, de Craig Zobel

Kidnappées par des élitistes, un groupe de personnes doivent s’unir pour survivre dans une chasse à l’homme dont ils sont les proies. Un film sanglant, mais avec une touche de comédie.

Green Boys, d’Ariane Doublet

Un documentaire qui évoque l’amitié entre Alhassane, migrant guinéen de 17 ans réfugié au Havre, et Louka, un ado normand sensible.

Le Capital au XXIe siècle, de Justin Pemberton et Thomas Piketty

Un documentaire pédagogique, mais illustré par des emprunts à la pop culture, d’Aretha Franklin aux Simpson. Une adaptation de son propre livre sur l’histoire des inégalités.

Jeunesse sauvage, de Frédéric Carpentier

Un film sur le monde du vol à la tire et relatant le parcours d’un jeune chef de bande au visage d’ange, et du combat qu’il doit mener contre un de ses membres pour le pouvoir.

D’égal à égal – AufAugenhöhe, d’EviGoldbrunner et Joachim Dollhopf

Un long métrage récompensé plusieurs fois en Allemagne et qui suit l’histoire d’un gamin de 10 ans placé dans un foyer depuis la mort de sa mère, convaincu que son père est un nain.

Filles de joie, d’Anne Paulicevich et Frédéric Fonteyne

Sara Forestier, Noémie Lvovsky, Annabelle Lengronne, trois amies vont devoir travailler en Belgique dans une maison close. Le film relate ainsi la dure réalité de la prostitution et ses conséquences sur les jeunes femmes.

The Great Green Wall, de Jared P. Scott

Un incroyable documentaire sur la « Grande Muraille Verte », un projet pour planter des arbres sur 8000 km afin de contrer l’avancée du désert au Sahel.