in

RB Leipzig – Paris Saint-Germain 2-1: Gulacsi, Forsberg et Nkunku corrigent le départ d’horreur d’Upamecano

En l’absence du duo magique Neymar / Kylian Mbappe, le RB Leipzig a rendu la faveur au Paris Saint-Germain et a mis le cap pour les huitièmes de finale dans la catégorie reine. L’équipe du sélectionneur Julian Nagelsmann a remporté le remake des demi-finales de la saison précédente face aux champions de la série française 2-1 (1: 1), la pression au match retour en trois semaines est désormais clairement sur le PSG.

78 jours plus tôt, Paris avait donné une leçon au club de Bundesliga avec l’entraîneur Thomas Tuchel à 3-0 et mettait fin au rêve de la finale de la Ligue des champions.

Cette fois, Neymar et Mbappe blessés étaient portés disparus – néanmoins Leipzig avait initialement des problèmes. Angel Di Maria a marqué le premier but pour le PSG à la sixième minute, que Dayot Upamecano avait initié avec une passe en arrière ébouriffante.

Seulement dix minutes plus tard, le chef de la défense indisposé de Leipzig a causé un penalty de la main, que Peter Gulacsi a paré contre Di Maria. Le PSG formé Christopher Nkunku (42e) et Emil Forsberg (57e / penalty) ont fait basculer le match en faveur de Leipzig, qui avait récemment perdu deux fois de suite. Le professionnel du PSG Idrissa Gueye a vu le carton jaune-rouge à la 69e minute après un délit répété, tout comme Presnel Kimpembe (90 + 3).

Leipzig a commencé avec un onze de départ changé en cinq positions, mais Nagelsmann s’est passé sans attaquant. L’entraîneur de RB s’est appuyé sur des techniciens agiles comme Forsberg et Dani Olmo et a annoncé que ses joueurs agiraient “avec un couteau entre les dents”. Mais au début, il y avait peu à voir.

Le PSG est d’abord arraché, puis somnolent – Nkunku réveille RB

Le PSG était initialement la meilleure équipe avec les chances les plus claires. L’attaquant Moise Kean, en particulier, qui a été autorisé à comparaître en raison des blessures de Neymar et Mbappe, a causé des problèmes à la défense RB. Kean a inscrit le premier but de Di Maria et a retiré le penalty. Même le penalty détenu par Gulacsi n’a pas agi comme un réveil pour RB, qui a trop mal agi à l’offensive et à la défensive et a trop souvent laissé les tripes acheter dans le duel contre les Parisiens arrachés.

Le PSG a marqué deux buts hors-jeu avant la mi-temps et n’a vraiment rien permis – jusqu’à la 42e minute. Après une passe croisée d’Angelino, Nkunku s’est retrouvé à 20 mètres pour égaliser, ce qui était flatteur jusque-là. Peu avant la pause, Olmo a même eu la chance de porter le score à 2-1.

Après la pause, Leipzig est sorti de la cabine avec plus d’élan. Forsberg (53e) a d’abord échoué sur une frappe du pied gauche, mais le Suédois s’est montré plus inflexible en ce qui concerne le penalty accordé à RB après la preuve vidéo. La tête a donné aux locaux un vent arrière clair, tandis que Paris était visiblement instable.

Tuchel avait fait sensation à l’approche du match lorsqu’il était extrêmement sceptique quant à la prolongation de son contrat expirant. Il ne faut “pas rêver quand on est sous le feu constant”, a déclaré le joueur de 47 ans: “Pendant un moment j’ai eu cette vision naïve que l’entraîneur ne serait pas dans la ligne de mire pendant un moment après quatre titres et une finale de Ligue des champions. resterait debout – cela a pris cinq jours. “

RB Leipzig – Paris Saint-Germain: Les alignements

  • RB Leipzig: Gulacsi – Konaté, Upamecano, Orban – Mukiele (63. Henrichs), Sabitzer, A. Haidara, Angelino, Nkunku, Dani Olmo (63. Poulsen) – Forsberg
  • Paris Saint-Germain: Navas – Florenzi, Danilo Pereira, Kimpembe, Kurzawa – Marquinhos, Ander Herrera, Gueye – di Maria, Kean, Sarabia

RB Leipzig – Paris Saint-Germain: Les données du match

Déchiré: 0: 1 pour Maria (6.), 1: 1 Nkunku (41.), 2: 1 Forsberg (HE, 57.)
Cartons jaune-rouge: Gueye (69.)
Bes. Incidents: Gulacsi sauve un penalty contre di Maria (16.)

!function(f,b,e,v,n,t,s)
{if(f.fbq)return;n=f.fbq=function(){n.callMethod?
n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)};
if(!f._fbq)f._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;
n.queue=[];t=b.createElement(e);t.async=!0;
t.src=v;s=b.getElementsByTagName(e)[0];
s.parentNode.insertBefore(t,s)}(window, document,’script’,
‘https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js’);
fbq(‘init’, ‘244276659494854’);
loadJS(“/pub/js/facebook-tracking.js?88”);