in

Racisme dans la police : Frédéric Potier demande une sanction sévère contre les auteurs de propos racistes

Frédéric Potier
Source : Capture sur Instagram

Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, a réitéré qu’un devoir d’exemplarité s’impose à tous les fonctionnaires de police.

Le ministre de l’Intérieur a affirmé que 23 300 personnes sont descendues dans les rues samedi en France pour protester contre les violences policières et le racisme dans la police. À rappeler que plusieurs médias ont fait remarquer des propos racistes tenus par des policiers sur les réseaux sociaux, Facebook et Whatsapp. Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT, Frédéric Potier, a été interviewé par franceinfo dimanche 7 juin dernier sur la question. Ce dernier d’affirmer qu’il espère des sanctions exemplaires contre les policiers incriminés. À lui de rappeler également que les policiers doivent faire preuve d’un devoir d’exemplarité dans l’exercice de leurs fonctions.

Franceinfo : Quelle sanction attendez-vous à l’encontre des policiers auteurs des propos racistes ?

Frédéric Potier explique qu’il espère une sanction sévère contre les policiers français concernés par les messages racistes. Deux enquêtes ont été menées, accompagnées d’une saisie de l’Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN). Il est important d’avoir un niveau d’exigence élevé à leur encontre étant donné que ce sont eux qui sont les personnes qui sont autorisées par la loi à exercer de la violence légitime. Il s’agit bien de la seule violence qui soit légitime dans une société démocratique. Bénéficiant d’une telle prérogative, les policiers doivent faire preuve d’exemplarité dans l’exercice de leurs fonctions.

Voir aussi  Un télescope millimétrique en Afrique pour aider à l'imagerie des trous noirs

Un policier raciste devrait-il dans ce cas s’attendre à une sanction plus sévère qu’un autre citoyen français ?

Le délégué interministériel de répondre que oui, étant donné que le racisme n’est pas autorisé ni dans la démocratie, ni dans la police. Être fonctionnaire, quel que soit son grade ou son niveau veut dire que la personne est un représentant de la République et de l’État. Cela implique qu’une personne qui est fonctionnaire de l’État est soumise à certaines règles de conduite.

Des actions sont-elles mises en place pour mettre fin aux propos et actes racistes dans la police ?

« La formation des policiers est très différente de celle que l’on pouvait voir il y a encore une dizaine d’années. Nous intervenons dans toutes les écoles de police et de gendarmerie auprès des gardiens de la paix, des commissaires, à la haine envers les LGBT, aux discriminations, au racisme et ce ne sont pas simplement de vagues sensibilisations. Ce sont des cas très concrets, avec des exemples tirés d’affaires judiciaires étudiés en petits groupes. Nous étudions aussi des lieux de mémoire comme le mémorial de la Shoah, au Camp des Milles à Aix-en-Provence, à la Maison d’Izieu. À chaque fois, nous avons un très bon accueil des policiers. Je crois qu’eux-mêmes sont en demande de ce type d’actions et d’interventions. », explique Monsieur Potier.

Le problème du racisme et de la haine envers les LGBT n’est-il pas un problème générationnel en parlant des jeunes policiers ?

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Potier Frédéric (@potierfred) le

Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme affirme que les jeunes policiers qui viennent d’intégrer les rangs de la police nationale sont très à l’écoute de ces problèmes de racisme et de haine envers les LGBT. Les autres policiers qui sont dans la police depuis de nombreuses années sont moins sensibles à ces questions. Une différence générationnelle importante existe entre les jeunes gardiens de la paix et les anciens. Frédéric Potier rappelle que lors d’échanges avec des directeurs d‘écoles de police, ces derniers après leurs interventions racontaient que ces sujets-là n’étaient pas abordés dans les écoles de police il y a encore 20 ans. Cette question est à l’évidence un sujet de formation permanente. En matière de lutte contre la haine envers les LGBT et le racisme, des progrès énormes sont encore à faire.

Written by Eddy lefournier

sucette éléctronique

Insolite : Une sucette électronique, dans la lignée des cigarettes électroniques ?

Paul McGregor défendu par Phil Gould après la terrible défaite des Dragons