-

Que devient Hunter Moore alias l’homme le plus détesté d’internet ? Où est-il aujourd’hui ?

Avec « L’homme le plus détesté d’Internet » de Netflix, qui explore la vie de Hunter Edward Moore, tout, de ses actions apparemment sans remords à leurs conséquences, a été mis en lumière. Cette série documentaire en trois parties explore les raisons pour lesquelles il a reçu le surnom de Hunter Edward Moore, ainsi que la façon dont la colère d’une mère est devenue le catalyseur de sa chute.

Maintenant que son affaire a été définitivement classée à la suite d’une procédure judiciaire fédérale conséquente, nous allons en savoir plus sur cette affaire et sur sa situation actuelle.

Qui est Hunter Moore ?

C’est en 2010 que Hunter Moore (né le 9 mars 1986) est passé du statut de simple gamin « Scène » à celui de sensationnel internaute en lançant le premier site de pornographie par vengeance, Is Anyone Up ? Il permettait essentiellement aux utilisateurs (principalement des ex-amants mécontents) de soumettre des images explicites d’autres personnes sans leur consentement et même d’ajouter des informations personnelles ou des liens vers leurs plateformes de médias sociaux. Et comme si cela ne suffisait pas, non seulement il publiait ces images accompagnées de légendes grossières encourageant ses partisans à humilier la personne figurant sur la photo, mais il refusait également de les retirer sur demande.

Hunter s’est fièrement décrit comme un « destructeur de vie professionnel », il s’est comparé à Charles Manson et a affirmé une fois qu’il allait sans aucun doute devenir « le P. Diddy blanc ». Il pensait que rien ne pourrait le retenir, d’autant plus qu’il avait une sorte de secte connue sous le nom de « The Family », qui était prête à exécuter ses ordres à tout moment, selon la série Netflix. Le plus déroutant, cependant, est qu’il a toujours évité toute responsabilité en insistant sur le fait qu’il a simplement fourni une plateforme aux internautes, ce qui ne constitue pas nécessairement une activité criminelle.

Cependant, la vérité est que Hunter payait chaque semaine un pirate informatique, Charles Evens, pour s’introduire dans les comptes de messagerie de plusieurs personnes à travers le pays et voler leurs photos sexuelles et privées pour ses publications. Lorsque ces données sont parvenues au FBI début 2012 sous la forme d’une plainte déposée par Charlotte Laws, la mère de Kayla Laws, l’une des victimes, ils ont commencé à enquêter sur son site ainsi que sur ses communications. Hunter a pris peur et a fermé Is Anyone Up ? en vendant le domaine à un groupe anti-harcèlement le 19 avril 2012, mais il n’a toujours pas montré de remords ou d’empathie au fil du temps, selon la production.

https://youtu.be/ySFpxEdKxMw

Où est Hunter Moore maintenant ?

Bien qu’un mandat de perquisition ait été exécuté au domicile de Hunter en Californie du Nord le 15 mai 2012, un acte d’accusation officiel contre lui par le tribunal fédéral n’est apparu que le 23 janvier 2014. À ce moment-là, il avait réussi à tirer parti de sa notoriété sur Internet et à établir une carrière de DJ itinérant, tout en continuant à se livrer à de petites bagarres sur Twitter pour développer sa marque. Le fait qu’il parlait de lancer un site similaire à Is Anyone Up, mais plus extrême, a également conduit le groupe de hackers Anonymous à le prendre pour cible la même année, sans que rien d’autre ne se produise jusqu’à son arrestation.

En février 2015, Hunter a plaidé coupable d’un chef d’accusation pour vol d’identité aggravé et d’un chef d’accusation pour accès non autorisé à un ordinateur personnel dans le but d’obtenir des informations pour un gain financier privé. Il a donc été condamné à 30 mois de prison fédérale, à une amende de 2 000 dollars et à 145,70 dollars de dédommagement, et a été définitivement banni des médias sociaux en novembre.

Comme Hunter avait déposé une caution de 100 000 dollars dans les deux jours suivant son arrestation en janvier 2014, il a purgé la totalité de sa peine avant d’être libéré le 22 septembre 2017. Il a ensuite auto-publié un livre intitulé  » Is Anyone Up ?! The Story of Revenge Porn’ en 2018, pour ensuite apparemment décider de s’éloigner des projecteurs. En d’autres termes, Hunter n’a pas parlé de son passé, de son site tristement célèbre ou de ses allées et venues depuis plus de quatre ans. Il avait initialement accepté de participer à ce film original de Netflix qui lui est consacré, mais a ensuite refusé.

Html code here! Replace this with any non empty raw html code and that's it.

Partager cet article

Actualités