in

Pourquoi les ministres ont laissé quatre jours entre l’annonce et l’entrée en vigueur des restrictions


La décision d’imposer un deuxième verrouillage à l’Angleterre a été annoncée samedi par Boris Johnson, reportée de deux jours après sa divulgation aux journaux. Mais il n’entrera en vigueur que jeudi, laissant quatre jours entiers entre les deux. Les ministres ont été accusés de risquer des vies en n’agissant pas plus rapidement. Gavin Barwell, ancien chef de cabinet de Theresa May, a déclaré: «Chaque jour de retard signifie plus de personnes infectées – ce qui signifie plus de morts et plus de dommages à l’économie. Si le gouvernement a décidé de resserrer les restrictions, il devrait le faire maintenant. »Samedi soir, dans les heures qui ont suivi l’annonce du Premier ministre, les centres-villes étaient remplis de jeunes fêtards profitant d’un dernier week-end avant le verrouillage. De nombreux restaurants sont complets jusqu’à mercredi alors que les convives se précipitent pour tirer le meilleur parti de leurs libertés tant qu’ils le peuvent encore. et voter sur la nouvelle loi. En plus d’interroger M. Johnson lundi après-midi, il y aura une journée de débat mercredi avant le vote sur l’approbation du verrouillage. En savoir plus Quelles sont les nouvelles règles de verrouillage? Les restrictions de Covid à partir de l’Angleterre jeudi, expliquées en pleine pression de la Chambre des communes Les députés d’arrière-ban conservateurs, ainsi que les principaux avocats et le président Sir Lindsay Hoyle, s’étaient prononcés contre les mesures précédentes visant à faire adopter de nouvelles règles Covid-19 sans obtenir l’approbation du Parlement à l’avance. En septembre, le gouvernement a promis de consulter la Chambre des communes sur toute nouvelle restriction nationale, Matt Hancock disant: «Dans la mesure du possible, nous organiserons des votes avant l’entrée en vigueur de ces réglementations.» Un autre facteur est la nécessité de donner aux entreprises et aux particuliers le temps de se préparer le nouveau régime, par exemple en contactant les fournisseurs pour prendre des dispositions, ou en réglant la garde des enfants dans les semaines à venir.Les mesures seront soumises au vote des Communes mercredi (Photo: Getty) En mars, des mesures d’urgence ont été prises préavis d’heures. Mais la situation actuelle n’est pas aussi dramatique qu’alors: si les taux d’infection, d’hospitalisation et de décès sont tous à un niveau élevé et en hausse, ils n’accélèrent pas à la même échelle qu’au printemps. À la mi-mars, les cas doublaient tous les trois ou quatre jours; maintenant, l’Office des statistiques nationales estime le temps de doublement à 17 jours. Le tableau national du Covid-19 est très inquiétant. Mais avec un peu plus de répit que lors de la première vague, les ministres ont le sentiment qu’ils peuvent se permettre de donner au moins un peu de préavis aux gens avant de bouleverser à nouveau leur vie.