in

PLANÈTE INTERDITE de New York Collecte de fonds pour rester ouvert


Planète interdite
Crédits: Forbidden Planet

La planète interdite de New York est, comme de nombreux détaillants de bandes dessinées du marché direct à travers le pays, fermée en raison d’un coronavirus. Mais avec l’augmentation des dépenses et le gel des revenus, le magasin se tourne vers GoFundMe pour lever des fonds afin de rester ouvert aux affaires.

“Depuis le début de la crise actuelle, moi-même et d’autres avons travaillé à domicile pour aider à maintenir les relations commerciales et les clients du magasin et à organiser un moyen de revenir de tout cela”, lit-on dans les informations de campagne publiées par le directeur général Jeff Ayers. “La triste vérité est que rien ne sera le même pendant un certain temps, mais nous devons nous assurer que le FPNYC est en mesure de rouvrir le moment venu. Pour ce faire, nous demandons humblement votre aide pour maintenir le FPNYC sous ses pieds. “

“Nous avons passé un mois sans aucun revenu et des dépenses énormes. Le loyer, les services publics et les autres factures se sont rapidement accumulés. Le coût de faire des affaires à New York est astronomique, en particulier au rez-de-chaussée au large d’Union Square “, poursuit le communiqué. “Nous avons récemment réactivé notre site Web pour la vente par correspondance, mais honnêtement, cela ne produira qu’une petite partie de ce qui est nécessaire pour nous maintenir viables. Même lorsque nous pourrons rouvrir, nous ferons face à d’énormes défis au milieu de l’épidémie continue . Nous voulons que tout notre personnel ait un travail qui les attend lorsque la quarantaine sera levée, et bien sûr leur sécurité et celle de nos clients seront une préoccupation primordiale. Nous comprenons que les choses sont difficiles et d’autres bonnes causes en cette période de besoin d’abondance, mais nous vous demandons de nous aider de toutes les manières possibles. Même si c’est juste en partageant cette campagne. “

Plusieurs créateurs de bandes dessinées et personnalités de l’industrie ont contribué à la collecte de fonds, notamment Klaus Janson, Brian Hibbs, Brandon Montclare, Drawn & Quarterly, W.Maxwell Prince, Robert Venditti, Victoira McNally, Vita Ayala, Calvin Reid, Ram V, Charles Forsman, Nadia SHammas, Annie Koyama, Lloyd Kaufman, Charles Soule, Greg Pak et Thomas Pitilli.

La déclaration complète peut être lue sur la page de la campagne, ici. À ce jour, l’effort a permis d’amasser 15 980 $ de son objectif de 300 000 $.