in

Peter V’landys confiant que le gouvernement du Queensland acceptera les anti-vaxxers


Le président de la Commission ARL, Peter V’landys, est convaincu que les principaux obstacles au redémarrage de la compétition de la LNR seront levés au cours de la semaine prochaine.

Dimanche soir, V’landys a déclaré que l’ARLC approuverait cette semaine une proposition du projet Apollo visant à réduire le nombre d’arbitres par match de deux à un pour réduire les coûts.

Il est également convaincu que le gouvernement du Queensland acceptera les directives de biosécurité de la LNR qui permettent aux joueurs de signer une renonciation pour refuser le vaccin contre la grippe.

“Je pense que le gouvernement du Queensland accordera la dérogation”, a déclaré V’landys The Daily Telegraph.

“Mais sinon, ces joueurs (non vaccinés) seront retirés.

“Pour le moment, il n’y a que deux joueurs dans le Queensland et une poignée d’autres en Nouvelle-Galles du Sud.

“Il n’y a donc que quelques joueurs. Et parmi eux, certains ont des réactions indésirables au vaccin contre la grippe

“En ce qui concerne les anti-vaxxers, je pense qu’il n’y en a peut-être que trois ou quatre. Et quand on regarde la communauté dans son ensemble, ce serait à peu près le même pourcentage.

“C’est pourquoi je ne comprends pas l’indignation.

Cela permettrait au duo des Titans de la Gold Coast, Bryce Cartwright et Brian Kelly, de reprendre l’entraînement la semaine prochaine après avoir été démis de leurs fonctions par le gouvernement du Queensland dans le cadre d’une politique “ sans jab, sans jeu ”.

“Je suppose que là où cela a déraillé un peu, tout le monde regarde un ou deux pour cent des joueurs et 98 pour cent des joueurs sont allés se faire vacciner consciencieusement”, a déclaré V’landys.

“Si vous regardez la communauté en général, il y a probablement un ou deux pour cent des personnes qui ne seraient pas vaccinées.

“La ligue de rugby fait partie de la communauté et ce n’est pas différent, il y aura toujours des gens qui auront une idéologie différente.

V’landys a déclaré que les joueurs qui ont refusé la vaccination ne représentent qu’un risque pour leur santé et non pour la communauté, étant donné que contracter la grippe et le coronavirus en même temps est potentiellement mortel.

Fusion des clubs de la LNR de Sydney: Gould

Dimanche après-midi, les Titans attendaient toujours d’entendre Cartwright et Kelly pour savoir s’ils accepteraient d’être vaccinés.

Aucun d’eux ne sera autorisé à retourner dans la bulle tant qu’il n’aura pas eu l’injection, et les deux ont reçu des ressources d’information à prendre en considération.

Jusqu’à ce que le gouvernement du Queensland soit satisfait de la dérogation de la LNR, des questions continueront d’être soulevées quant à savoir si les joueurs qui n’ont pas été vaccinés seront autorisés à jouer dans l’État.

Cela pourrait avoir un impact sur le tirage de la LNR, qui n’est pas encore finalisé.

Une copie finale des directives de biosécurité a été envoyée à tous les clubs de la LNR, à la RLPA et aux gouvernements dimanche dernier pour approbation.

Molan appelle les anti-vaxxers «dangereux»

Cependant, on ne sait pas si le gouvernement du Queensland a reçu la copie finale ou s’il a simplement ignoré la version mise à jour.

On pense que jusqu’à 20 joueurs de la LNR ont jusqu’à présent refusé de se faire vacciner – objectant en raison de réactions indésirables passées, de croyances anti-vax ou de raisons religieuses.

Les joueurs de Canberra Josh Papalii, Joseph Tapine et Sia Soliola ainsi que Dylan Walker de Manly se sont également opposés au jab.

Cependant, le LNR ne s’attend à aucune objection à l’exemption de vaccination contre la grippe des autres gouvernements des États.

©AAP2020