in

Paul Gallen décharge sur l’unité d’intégrité de NRL suite aux sanctions de Tyrone May


La légende de la LNR, Paul Gallen, a admis qu’il se sent désolé pour Tyrone May après qu’il a reçu des sanctions supplémentaires pour ne pas avoir dobé le colocataire Nathan Cleary.

Parallèlement à l’amende et à la suspension prononcées à Cleary, May a également été condamné à une suspension de deux matches, ainsi qu’à une amende de 15 000 $ pour son rôle dans toute la saga.

Cependant, selon Gallen, l’unité d’intégrité de la NRL a été injustement sévère en mai pour avoir fait quelque chose qu’aucun joueur de rugby ne devrait faire.

« Je vais vous dire pour qui je suis vraiment désolé, je sais que Cleary a menti et c’est lui dans toutes les vidéos, mais je suis désolé pour Tyrone May », a-t-il déclaré à 2 Go. Wide World of Sports Radio.

« Pouvez-vous imaginer être un joueur de ligue de rugby qui dobe dans votre colocataire et votre coéquipier? On vous traiterait de rat-chien pour le reste de l’année.

« Il a fait la bonne chose de son compagnon en ne le faisant pas entrer et il a été condamné à une amende de 15 000 $ en plus de ce qu’il a déjà payé de ses indiscrétions l’année dernière, et il manquera encore deux matchs. »

Gallen a essuyé un coup d’œil à l’Unité d’intégrité, affirmant que sa conduite est semblable au FBI.

« Vous devez vous rappeler que la LNR n’est pas la loi, ils ne parlent pas à la police ici », a-t-il déclaré.

« (The NRL Integrity Unit) pense qu’ils sont le FBI, si le NRL veut économiser de l’argent, peut-être s’en débarrasser.

« Payer Tyrone May 15 000 $ de plus pour ne pas avoir dobé un compagnon, ce qui va à l’encontre du tissu de la ligue de rugby, de ne pas s’occuper de votre compagnon. »