in

Patrick Dangerfield riposte à la prédiction de Cam Mooney sur les règles de voyage le jour du match


La star de Geelong, Patrick Dangerfield, a laissé entendre qu’il aurait du mal en raison des règles de déplacement de l’AFL le jour du match cette saison.

Selon les nouvelles règles, les joueurs devront voyager inter-États sur des vols le jour du match afin de réduire le temps qu’ils devront passer dans les chambres d’hôtel inter-États.

Cameron Mooney, trois fois premier ministre de Geelong, a suggéré que le programme de voyage « cauchemar » conduirait des stars comme Dangerfield à « cingler les ischio-jambiers », mais le médaillé Brownlow 2016 a riposté.

« Impossible de donner un F — sur le voyage », a tweeté Dangerfield.

« Mais merci pour la balise clickbait. Dans l’attente de l’abus qui suit. »

Le tweet de Dangerfield est venu en réponse à Mooney soulignant le trajet de la star des Cats de Moggs Creek à l’aéroport de Melbourne.

« Ce serait un cauchemar si (Geelong) quittait Tullamarine », a-t-il déclaré Herald Sun.

« Pour certains gars de Torquay ou Patty de Moggs, il faut compter 90 minutes à deux heures pour l’aéroport, puis un vol, sauter dans un bus, puis directement au sol et jouer. Je peux voir des ischio-jambiers cingler. »

« Je serais surpris s’ils ne s’envolaient pas d’Avalon. C’est un départ à 5h du matin pour les joueurs de Geelong, donc ce n’est pas idéal, mais nous ne sommes pas dans un monde idéal. »

Les protocoles de l’AFL pour les joueurs dans le cadre du plan de retour au jeu indiquent que les joueurs voyageront entre les États dans des vols affrétés sans aucun membre du public.