in

OA Saison 3: date de sortie, distribution, intrigue et découvrez les autres mises à jour

L’actrice britannique primée Michaela Coel (Chewing-gum, Miroir noir) apporte ses talents à pour Je peux te détruire, une nouvelle dramatique intrigante qui commence charmante… et termine sa première avec une tournure sinistre.

Coel – qui écrit et co-dirige également la série – incarne Arabella, un jeune auteur dont le premier livre Chroniques d’un millénaire fatigué l’a transformée en une célébrité mineure… et qui travaille toujours sur son suivi. La première de dimanche s’ouvre avec Arabella qui dit au revoir à son petit-ami italien avant de retourner à Londres, et il ne semble pas exactement être fou de tête pour elle: quand elle lui demande s’il va lui manquer, il grogne: «Je ne ‘aime pas ce genre de conversation. ” Il ajoute: “Quand je suis prêt à vous appeler, j’appelle.” Un vrai amoureux, hein?

Quand Arabella rentre à la maison, elle assure à ses agents littéraires arrogants qu’elle a presque fini avec une ébauche de son nouveau livre: “Juste quelques révisions mineures, mineures, et puis je pense que nous sommes prêts à partir.” Ils l’ont poliment incitée à soumettre ce qu’elle a jusqu’à présent… à 6 heures du matin le lendemain. Cela signifie qu’elle devra tirer une nuit blanche pour lancer quelque chose de brillant, et après une conversation et une fumée avec ses colocataires, elle se dirige vers le bureau, ouvre son , allume quelques morceaux et fait face à une page vierge intimidante .

Elle est heureuse d’être interrompue par un appel de son pote Simon (Sense8‘S Aml Ameen), qui veut qu’elle sorte en ville ce soir – et dont la femme Kat (Lara Rossi) est impatiente de monter un trio avec Alissa (Ann Akin), une fille qu’ils ont trouvée sur une application de branchement. Kat et Alissa s’entendent tout de suite, avec Simon suspendu provisoirement, mais la date à trois se termine brusquement quand Alissa reçoit un appel de sa mère malade et s’enfuit. Un Kat déçu rentre chez lui, laissant Simon avec son cousin.

Arabella considère ses options… puis déclenche une alarme sur son téléphone pendant une heure et frappe les rues. Elle a une réunion heureuse avec Simon et prend une photo avec un fan avant qu’ils ne s’entassent dans un bar de karaoké tapageur. Là, Alissa envoie un SMS à Simon et lui donne un baiser – elle a simulé l’histoire de maman pour qu’ils puissent être seuls! – et ils se déplacent tous dans un autre bar, où ils descendent un plateau plein de tirs de tequila d’un gars au hasard nommé David. Ils dansent tous avec un abandon sauvage… mais bientôt, Arabella trébuche et fait tomber les choses. Une tequila en a tiré trop?

La prochaine chose que nous savons, elle se lève à l’aube, martelant son brouillon et l’envoyant à ses agents. Elle range rapidement et va à leur rencontre, et ils sont un peu déconcertés par ce qu’elle a envoyé: “Cela devient plutôt abstrait… est-ce fini?” Elle s’enfuit aux toilettes pour lire ses pages et reconnaît à peine ce qu’elle a écrit. De plus, les éditeurs remarquent qu’elle a une blessure à la tête qui saigne encore. Lorsqu’elle quitte la réunion, elle ne sait pas comment rentrer chez elle, demandant de l’aide à plusieurs passants. Un autre fan la met dans un taxi, et une fois à la maison, elle a un flash de mémoire devant ses yeux: de ce qui ressemble à David poussant violemment au-dessus d’elle. A-t-elle été violée? L’a-t-il fait boire? Même Arabella ne semble pas le savoir.

Offrez la première de Je peux te détruire une note dans notre sondage, puis appuyez sur les commentaires pour partager vos pensées après la première.