in

NRL 2020 : Les gold coast Titans assoment les Warriors

Titans GC

De tous les hommes qui, au fil des ans, ont détenu la clé du sauvetage des warriors, Peter Dutton est le dernier sur une très longue liste. Et pourtant, nous y sommes.

D’ici une semaine, à moins que le ministre de l’intérieur n’autorise les familles de quatre joueurs ayant le mal du pays à se rendre en Australie, le favori sentimental de la NRL va à nouveau téléphoner et demander l’aide de clubs rivaux.

Le propriétaire du club, Mark Robinson, et le directeur général, Cameron George, sont réalistes. Les cas de COVID-19 augmentent rapidement dans le Victoria et pour toutes les montagnes déplacées par Peter V’landys ces derniers mois, celle-ci pourrait être sa ligue de rugby Everest.

A moins que quelque chose ne change, il est probable que les jeunes pères Agnatius Paasi et Ken Maumalo rentreront chez eux après avoir joué contre les Sharks la semaine prochaine. Il en va de même pour David Fusitua, l’ailier dévastateur de Maumalo, qui vient de se marier et qui attend son premier enfant prochainement. Ajoutez à cela le roi Vuniyayawa.

Et s’ils partent, quel espoir reste-t-il pour les warriors cette saison ?

Ils ont perdu alors qu’ils auraient dû gagner dans un joyeux terrain de chasse vendredi soir, perdant une avance précoce pour s’incliner 16 à 12 contre les Titans au Cbus Super Stadium.

Pendant plus d’un an, lGold Coast n’avait pas gagné chez elle. C’est la seule chose à laquelle certains des guerriers peuvent penser en ce moment.

Voir aussi  Quels appareils pouvez-vous utiliser pour afficher l'écran de votre Nintendo Switch?

L’entraîneur intérimaire Todd Payten fera de son mieux pour maintenir l’équipe soudée. Atteindre le tour final avec une équipe encore dans le parc pourrait être sa plus grande réussite.

« Nous sommes tous conscients du fait que nous ne rentrerons pas à la maison [en tant que groupe avant la fin de la saison] », a déclaré Payten. « Vous avez vu dans la performance et l’effort … ce soir, nous avons montré une certaine résistance.

« J’ai donné ma parole [aux joueurs qui ont le mal du pays] que si nous n’avons pas de résultat clair de la part du gouvernement ou de la LNR, ils peuvent rentrer chez eux. Cela nous mettra sous pression.

« [Mais] pour les raisons qu’ils ont besoin de rentrer, ils doivent rentrer. Je leur ai demandé de s’engager jusqu’à la fin du match des Sharks et ils m’ont donné cet engagement. Les garçons sont de bonne humeur et travaillent dur, ils apprécient la compagnie des autres. Je nous vois bien sortir de l’autre côté, d’un meilleur côté ».

Written by Michel

« Ils ont écrasé les gens, j’étais morbide … »

Suzuki Jimny : retrait du marché en Europe