in

My Beautiful Boy : découvrez la véritable histoire de Nic Sheff

Basé sur les livres du journaliste David Sheff et de son fils Nic Sheff, le film raconte la descente de Nic dans la dépendance à la méthamphétamine et comment son père est resté à ses côtés pendant les rechutes et la guérison.

my-beautiful-boy-histoire-vraie

Déchirant et inspirant, My Beautiful Boy est le film le plus brutal de 2019. Basé sur les mémoires à succès de David (Steve Carell) et Nic Sheff (Timothée Chalamet), le film documente la lutte d’un jeune homme contre la toxicomanie et les efforts désespérés de son père pour l’aider. Mais dans quelle mesure ce film est-il fidèle à la réalité ? Et quelle est la part de l’histoire à l’eau de rose ? Nous avons creusé pour vous apporter les faits.

My Beautiful Boy raconte l’histoire vraie déchirante d’un père qui cherche désespérément à sauver son fils des griffes de la dépendance. Basé sur les livres du journaliste David Sheff et de son fils Nic Sheff, le film raconte la descente de Nic dans la dépendance à la méthamphétamine et comment son père est resté à ses côtés pendant la rechute et la guérison.

Installés dans le pittoresque Marin County, en Californie, les parents de Nic sont du genre à voler de leurs propres ailes. David, un journaliste réputé, a interviewé des célébrités comme Steve Jobs et John Lennon pour Rolling Stone. Vicki, également un écrivain respecté, s’est fait les dents au magazine People. En 1986, alors que Nic n’a que quatre ans, son père et sa mère divorcent et David l’emmène vivre à New York.

Dans le film, réalisé par Felix van Groeningen, le jeune Nic est un gamin heureux et intuitif qui aime la musique et les livres. Une enfance parfaite ? Pas si vite. Bien que les problèmes de Nic à l’écran ne commencent qu’à la fin de son adolescence, l’histoire réelle a mal tourné bien plus tôt.

Accro à la vodka dès l’âge de 11 ans, il est passé à l’herbe un an plus tard. Dans une scène du film, Nic partage un joint avec son père. Cela s’est réellement produit et dans son autobiographie Beautiful Boy, qui a connu un énorme succès, David révèle : “Ce n’est pas quelque chose dont je suis fier.”

Le vrai Nic Sheff et Timothée Chalamet

Petit à petit, notre malheureux protagoniste s’est essayé à l’acide, à la cocaïne et à l’ecstasy. À 18 ans, Nic est un véritable accro à la méthamphétamine.

Évidemment, entretenir une dépendance à la drogue coûte de l’argent et l’une des questions auxquelles Beautiful Boy ne répond pas est de savoir où Nic a trouvé l’argent.

“Il y avait juste cette idée que j’allais me droguer jusqu’à ce que je me tue.” (Nic Sheff)

Après avoir abandonné l’université et fait plusieurs séjours en désintoxication, la rue l’a appelé. Sans abri et désespéré, Nic s’est tourné vers la prostitution pour gagner sa vie. “J’aurais pu gagner de l’argent d’une autre manière”, révèle-t-il dans son livre Tweak (2007) : Growing Up On Methamphetamines. “Mais c’était quelque chose que je voulais faire. Ça a l’air complètement f***, mais c’est vrai. Et quand j’étais dehors, vous savez, à faire le trottoir, je vous le dis, beaucoup de jeunes que je rencontrais étaient comme moi. Ils voulaient ressentir ce que je voulais ressentir. Ils voulaient se sentir désirés.”

Cette partie de la vie de Nic est notablement absente de My Beautiful Boy, mais peu d’autres choses le sont. David, comme on peut s’y attendre, était très inquiet pour son fils. Au plus fort des problèmes de Nic, son père téléphonait régulièrement aux morgues et aux hôpitaux pour vérifier si son fils était mort d’une overdose. “Il y avait cette idée que j’allais me droguer jusqu’à ce que je me tue”, a déclaré Nic lors d’une apparition en 2005 dans l’Oprah Winfrey Show.

Le vrai David Sheff et Steve Carrel

En fait, David Sheff était tellement désespéré de comprendre ce que son fils traversait qu’il a sniffé une ligne de coke en privé. Dépeinte dans le film par un Steve Carell légèrement maniaque et écumant, la séquence s’est déroulée de manière assez réaliste.

Comme dans l’adaptation cinématographique, Nic a connu plusieurs cycles de sobriété et de rechute. Pendant une période de rétablissement, David a subi une hémorragie cérébrale et le choc a poussé son fils à consommer à nouveau. À l’époque, Nic avait arrêté la drogue depuis 18 mois. Mais finalement, cet événement n’a pas été pris en compte dans le film, tout comme la fois où Nic a failli perdre un bras à cause d’une plaie perforante infectée qui avait atteint la taille d’une balle de baseball. Oups.

À l’écran, le parent désespéré de Steve Carell finit par abandonner le combat. “Nous ne pouvons plus l’aider”, dit-il à son ex-femme (Amy Ryan) lors d’un appel téléphonique volé au cours d’une randonnée en famille. Cependant, si Nic a effectivement été livré à lui-même à certains moments, il rejette l’idée que papa et maman ont totalement abandonné tout espoir.

“J’ai l’impression que… mon père a fait du mieux qu’il pouvait, et ma mère a fait du mieux qu’elle pouvait”, a révélé Nic, “et ils ont vraiment, vraiment essayé très fort, vous savez, et à un certain moment, il n’y avait rien qu’ils pouvaient faire. Il n’y avait pas une seule chose qu’ils pouvaient faire pour que je ne prenne pas le chemin que j’ai pris.”

Une fin heureuse ?

Dans une info pré-crédits, My Beautiful Boy révèle que Nic est sobre depuis huit ans. Mais comment y est-il parvenu ?

Dans un long article publié en 2011 dans The Fix, Nic a fait l’éloge du livre sans complaisance de son père, qui l’a aidé à arrêter de se droguer. La lecture d’un récit honnête sur la nocivité de ses actes pour ses proches a fait disparaître l’aspect “amusant et insouciant” de la “défonce”, écrit Nic.

“Je savais les dégâts que je causais. C’était impossible de continuer à me mentir à ce sujet”, a-t-il ajouté.

Où est-il maintenant ? Sur le chemin du bonheur, semble-t-il. Marié, vivant en Géorgie et auteur publié, Nic a même écrit pour la série à succès de , 13 Reasons Why. Il se bat toujours contre sa dépendance, mais les rechutes sont de plus en plus rares. Tout va bien pour le moment, mais malheureusement, comme l’a écrit sa mère dans un récent article pour People, “la douleur… définira [leur] vie pour toujours.”

My Beautiful Boy est disponible en streaming sur MyCanal et diffusé sur ce 27 juillet.