in

Municipales 2020 : aucun candidat dans 4 communes de Bourgogne-Franche-Comté pour le second tour

municipal
Source: capture youtube

Pour le second tour des élections municipales, qui se déroulera le dimanche 28 juin, quatre communes de Bourgogne-Franhce-Comté seront privées d’élection faute de candidats. 

Aucun candidat depuis le premier tour pour 4 communes

Situation inédite dans plusieurs communes de Bourgogne-Franche-Comté ! Aucun candidat ne s’est manifesté pour le second tour des élections municipales qui devront avoir lieu dans 2 semaines. La liste des candidats, arrêtée le 2 juin, est restée vide pour les communes d’Orret, en Côte-d’Or, de Vaux-sur-Poligny dans le Jura, de Colombotte en Haute-Saône et de SaintYthaire en Saône-et-Loire. Aucun habitant ne semblait être intéressé par le fauteuil du maire. Ces endroits ont déjà été privés d’élection lors du premier tour qui a eu lieu le 15 mars dernier. L’absence de candidats frappe de plein fouet des communes de moins de 1000 habitants, où l’on met en place un type de scrutin dit plurinominal. Pour ce mode de scrutin, on comptabilise individuellement les votes pour chaque candidat. Et au final, le candidat qui aura emporté plus de la moitié des suffrages exprimés et au moins un quart des votes des inscrits, pourra siéger au conseil municipal. 

Pas de second tour pour 49 communes

A l’exception du Territoire de Belfort, l’absence de candidats pénalise fortement 49 communes de Bourgogne-Franche-Comté. Ce sont également des communes à moins de 1000 habitants. Des candidats ont été élus au premier tour, mais leur nombre n’a pas suffi à obtenir un conseil municipal. D’où la nécessité de tenir un second tour. Malheureusement, aucun candidat ne voulait se lancer dans la course. Par ailleurs, 23 communes de la région, habitées par moins de 1000 personnes, peinaient aussi à trouver des candidats. Pourtant il leur faut élire des conseillers municipaux au second tour. Dans ces communes, les candidats sont en nombre insuffisant et ne peuvent donc pourvoir tous les sièges du conseil municipal. Après le second tour, une réunion de l’assemblée pourra tout de même se faire même si l’assemblée est encore incomplète. 

Des délégations spéciales pour diriger les communes sans maires

Faute d’élus, les préfets installeront des délégations spéciales dans les communes qui seront sans maires à partir du 28 juin. Cette structure composée de trois membres sera mise en place dans les huit jours et sera en charge de la gestion des affaires courantes. En outre, elle aura comme mission d’organiser une nouvelle élection dans les trois mois. Elle prendra le relais dans les huit jours pour gérer les affaires courantes et organiser un nouveau vote dans les trois mois. Et si aucun candidat ne se manifeste durant cette période ou au-delà, une fusion avec une commune voisine est envisagée. Un mariage forcé que beaucoup d’anciens élus locaux trouvent inconcevable.