in

Mitchell Starc, capitaine furieux de la NSW, Denis lui siècle

Le paceman australien Mitchell Starc était furieux de la décision du skipper de Nouvelle-Galles du Sud, Peter Nevill, de déclarer que la star de Test n’avait besoin que de 14 courses pour élever son premier siècle de première classe.

Starc et son coéquipier Sean Abbott lors de la troisième journée du match des Blues Sheffield Shield contre les Tigres de Tasmanie ont mis en place un énorme partenariat de 189 manches avant que Nevill ne déclare avec les Blues menant par 347 points à l’époque.

Abbott terminerait les manches avec un score invaincu de 102 tandis que Starc serait en deçà d’un siècle avec 86. La Nouvelle-Galles du Sud a terminé sa deuxième manche avec un total de 6/522.

La décision du capitaine n’a manifestement pas bien plu à Starc qui a jeté sa batte en quittant le terrain.

Sean Abbott, Mitchell Starc (Getty)

“Mitchell Starc n’est pas content, jetez un coup d’œil à ça – jeter la batte, jeter les gants”, a déclaré le commentateur.

«On pouvait dire quand ils ont appelé à la déclaration, il a secoué la tête en touchant des gants avec Abbott.

“C’est une indication de ce qu’il pensait de cette décision.”

La dernière fois que Starc a failli élever un siècle, c’était en 2013 lorsqu’il a été limogé pour 99 contre l’Inde à Mohali.