in

Melbourne Storm forcé de déménager pour une durée indéterminée à la suite de la pointe de Victoria COVID-19, Peter V’landys

Le pic COVID-19 de Victoria forcera la tempête de Melbourne à déménager en Nouvelle-Galles du Sud ou au Queensland pour une durée indéterminée, selon le président de la Commission ARL, Peter V’landys.

Parlant sur 100% Footy, V’landys a révélé l’impact de la pointe sur la LNR, le Storm devant être la principale victime de la ligue de rugby.

L’équipe de Craig Bellamy devra déménager mercredi, face à la perspective de rester à temps plein dans la NSW ou le Queensland pour une durée indéterminée après l’analyse des risques de la LNR.

« Nous avons basé chaque décision sur l’analyse des risques, et le risque est trop élevé pour les laisser à Melbourne », a déclaré V’landys.

« L’endroit où vivent réellement les joueurs est une zone à taux d’infection élevé. Donc, lorsque nous l’avons examiné avec l’expert en biosécurité aujourd’hui, sa forte recommandation était de les amener à Sydney ou peut-être au Queensland et de minimiser ce risque.

« Nous apprécions le soutien du Melbourne Storm car ils vont devoir sacrifier un peu car ils seront ici jusqu’à nouvel ordre.

« Nous espérons les récupérer le plus rapidement possible, mais tout dépend de l’analyse des risques. »

Les charges de Bellamy seront testées dès leur arrivée en Nouvelle-Galles du Sud, V’landys décrivant le test comme une précaution nécessaire pour la LNR dans la sauvegarde du jeu.

« Nous espérons qu’ils seront tous négatifs, mais nous allons prendre toutes les mesures possibles pour protéger le jeu », a-t-il déclaré.

« Il n’est peut-être pas nécessaire de tester les joueurs, mais c’est une précaution que nous devons prendre. »

Malgré la peur, la LNR n’a pas encore de test positif pour COVID-19, et V’landys a expliqué ce que serait le processus si un test positif se produisait.

« Cela dépend vraiment du moment où ce joueur a attrapé le virus », a-t-il déclaré.

« Vous devez le retracer et il y a beaucoup de protocoles qui ont lieu. Nous sommes contactés et il y a un peu de traçabilité.

« Ce pourrait être juste le joueur lui-même (mis en quarantaine), ou le club, ou si c’était pendant un match, il pourrait y avoir deux clubs.

« Il y a toutes ces différentes variables que vous devez examiner, mais nous espérons que cela ne se produira pas. »

Le Storm devait initialement accueillir à la fois les NZ Warriors et les Sydney Roosters au parc AAMI au cours de la prochaine quinzaine, avant de se rendre au Campbelltown Stadium pour affronter les Canberra Raiders lors de la neuvième manche.

Pour voir l’interview complète de Peter V’landys, syntonisez 100% Footy à 22h25 ce soir sur Nine