in

Matthew Lloyd encourage l’AFL à fournir le confort pour éviter que les joueurs ne deviennent «fous» dans les hubs

Le grand Matthew Essendon, Matthew Lloyd, a soutenu les initiatives de l’AFL pour fournir aux joueurs des équipes basées dans ses hubs du Queensland des installations telles que PlayStations pour éviter de devenir “fou”.

Avec la côte ouest, Fremantle, Adelaide et Port Adelaide pour passer au moins le premier mois de la saison dans le Queensland, Lloyd a souligné l’importance de permettre aux joueurs de rester stimulés, en particulier s’ils souffrent de pertes de forme.

En évoquant la vision des joueurs d’Adélaïde sur les balcons lors de leur mini-pré-saison dans la vallée de Barossa, Lloyd a déclaré que c’était la situation que l’AFL voulait éviter.

“C’est ce que faisaient les joueurs. Ils se tiennent là sur leurs téléphones et se crient dessus”, a-t-il déclaré. Footy Classified.

“Ce n’est pas ce que vous voulez faire quand ils sont là depuis quatre semaines, quand ils ont la pression de perdre des matchs.

“(Si) vous ne jouez pas si bien vous-même, vous avez besoin d’une stimulation quelconque, sinon vous deviendrez complètement fou.

“Vous ne voulez pas manger le petit déjeuner buffet, le déjeuner et le dîner, aller au même restaurant 28 jours de suite.

Lloyd a même suggéré que les équipes devraient envisager d’inclure des joueurs qui agissent comme des boosters de moral dans leur équipe pour accéder aux hubs, même s’ils ne pouvaient pas jouer.

“Apportez de la personnalité, quelqu’un qui peut vous faire rire et plaisanter”, a-t-il déclaré.

“Quand vous êtes là pendant 28 jours d’affilée ou même plus, vous avez besoin de gars qui peuvent apporter cette énergie, même s’ils ne jouent pas.

“Je pense que c’est une grande décision, si vous devez choisir le joueur 30 et que vous ne savez pas qui prendre, prenez celui qui a en fait un peu de personnalité.”

L’ancien entraîneur de Fremantle, Ross Lyon, a ajouté que l’équilibre actuel entre vie professionnelle et vie privée et les programmes éducatifs des équipes détermineront qui prospère et qui échoue dans les hubs.

“Si vous regardez leurs heures de contact en dehors du jeu, c’est environ 20 heures sous l’ABC, vous avez besoin de loisirs”, a-t-il déclaré. Footy Classified.

“Ils vont devoir remplir huit heures par jour. Mais c’est là que l’équilibre travail-vie personnelle et les programmes éducatifs entrent vraiment en jeu.”

“Si vous êtes un club qui a ça en jeu, et qu’ils étudient en ligne, beaucoup de ces choses vont se prendre en charge et il y aura du temps de loisir mais il y aura beaucoup d’étude et de développement personnel dans cet espace.”

“Trois semaines plus tard, si vous avez 0-2 et que vous vous promenez juste pour jouer à des parties de golf, cela ne fonctionnera pas pour vous.

“Au cours de la troisième semaine, certains de ces groupes vont être vraiment défiés mentalement.”