in

L’ex-arbitre de la NRL Tim Mander met en garde les arbitres de la LNR


L’un des dénonciateurs les plus décorés de la LNR est apparu comme un partisan important du retour à un arbitre, affirmant que le système à deux arbitres était “basé sur une fausse prémisse”.

Tim Mander, maintenant leader adjoint de l’opposition du Queensland, a contrôlé 291 matchs de première année, y compris les grandes finales de 2004 et 2005, et a un mot d’avertissement inquiétant pour le lot d’aujourd’hui menaçant le redémarrage de la LNR le 28 mai.

“Ce que j’ai appris dans mon nouveau jeu dans le monde de la politique, c’est que vous devez savoir ce qu’est le sentiment du public et que vous devez en être pleinement conscient et pouvoir y répondre. Ils sont donc sur un terrain très délicat “, A déclaré Mander à la radio 2 Go.

“Et ils doivent être très, très prudents parce que vous n’avez pas énormément de sympathie pour les arbitres de toute façon, donc vous ne voulez pas ajouter du tout à cela.

Mander est entièrement favorable à un officiel sur le terrain.

“Je n’ai jamais vraiment accepté d’aller voir deux arbitres. C’était basé sur une fausse prémisse”, a-t-il déclaré.

“Et cette prémisse était que les arbitres se fatiguaient et donc cela affectait leur capacité de prise de décision et je ne pense pas qu’il y ait des statistiques ou des données qui soutiennent cela que ce soit et je ne pense pas que deux arbitres aient ajouté quoi que ce soit à cela.”

“En fait, vous pourriez dire que cela a causé de la confusion.”

La Commission du travail équitable résoudra le différend entre le syndicat des arbitres après l’échec des pourparlers de paix mardi et Mander ne sait pas comment cela se déroulera.

“Je ne suis pas dans le sanctuaire intérieur et je suppose que j’ai de la sympathie pour les arbitres, c’est que l’ambiance que je ressens est celle qui existe depuis des décennies en ce qui concerne les arbitres et qu’ils sont traités comme un mal nécessaire et après coup par l’administration “, at-il dit.

“J’aurais donc aimé avoir pensé que l’administration de la ligue de rugby aurait consulté les arbitres, aurait sollicité leur avis pour s’assurer qu’il était communiqué clairement.”

“Je soupçonne que la principale raison pour laquelle les arbitres ont répondu comme ils sont, c’est qu’ils peuvent avoir l’impression de ne pas avoir été traités avec respect.”

“Donc tout ce que je dis, c’est que je demanderais simplement que la ligue de rugby les traite avec respect, communique clairement avec eux, leur fasse savoir à quel point ils sont appréciés.”

“En disant tout cela, pour le moment, ce que nous devons faire, c’est regarder le bien du jeu et nous voulons tous que la ligue de rugby soit de retour et la dernière chose que nous voulons, c’est que quiconque mette cela en danger.”

“Dans cette situation actuelle où il y a eu des dizaines de milliers de personnes sans emploi, quiconque a un emploi – et je suis dans cette catégorie – nous sommes incroyablement reconnaissants d’avoir du travail et nous ne devrions pas être du tout avides . “

©AAP2020