in

Les joueurs de l’AFL ont martelé leur position sur les familles entrant dans les centres de quarantaine proposés


Les stars australiennes du sport Sam Groth et Scott Hend ont dirigé un chœur de critiques dirigées contre les joueurs de l’AFL au sujet de leur position sur les familles entrant dans les centres de quarantaine proposés.

AFL Media a rapporté que certains joueurs seniors de l’AFL ont menacé de se retirer si leurs familles n’étaient pas autorisées à entrer dans les hubs, qui sont considérés comme essentiels à la reprise de la saison dans les prochains mois.

Les footballeurs ont fait part de leurs inquiétudes à l’Association des joueurs de l’AFL quant à la possibilité de s’éloigner de leurs familles et de leurs proches jusqu’à 20 semaines dans le cadre du “pire des cas” qui leur a été présenté mardi.

Cornes et Lloyd prévoient une vague de commerce

Leur position constitue une pierre d’achoppement importante pour l’AFL qui s’inquiète du coût financier de l’ajout de familles aux hubs.

L’ancienne star du tennis Groth a passé des mois loin de chez lui chaque année avant d’appeler à sa carrière en 2018 et n’a pas été impressionné par les informations selon lesquelles les joueurs de l’AFL déclarent que l’autorisation pour les familles d’entrer dans les hubs est “critique” pour qu’ils approuvent le plan de la ligue.

“Imaginez que vous deviez voyager loin de chez vous, de votre famille et de vos amis pour être payé pour faire du sport pendant une période prolongée, c’est insondable”, a tweeté Groth avec sarcasme avec un emoji facepalm.

Parlant sur SEN SA ce matin, Groth a défendu sa position en faisant référence au temps passé loin de sa famille à poursuivre une carrière de tennis.

“C’était juste une supposition pour moi, évidemment, mon expérience de jouer au tennis, mais je pense qu’il y a beaucoup d’athlètes qui passent beaucoup de temps loin de chez eux, c’est des circonstances assez extraordinaires dans lesquelles nous sommes en 2020, je ne ‘ Je pense que personne ne voulait être dans cette situation “, a-t-il déclaré.

“Vous regardez cela et si les joueurs ont la possibilité pour la ligue de se remettre en marche … les joueurs de l’AFL, ils ne seraient pas les premiers au monde à faire un sacrifice pour faire leur travail et être payés et être honnêtement d’après ce que vous entendez sur les hubs, ils ne seront pas mis en prison avant 20 semaines.

“On va leur donner la meilleure situation possible, mais je pense que nous devons tous faire quelques sacrifices pour remettre les choses en place et fonctionner le plus tôt possible dans l’état actuel du monde.

“Pour beaucoup de joueurs et pour une grande partie de ma carrière, ce fut 35 à 40 semaines par an sur la route avec juste votre entraîneur, loin de la famille et des amis qui vont dans des endroits qui sont parmi les pires endroits que vous pouvez imaginer.”

“J’ai joué au tennis en Ouzbékistan et en Algérie pendant la guerre civile en Algérie quand j’étais là-bas … Je ne dis pas que c’est ce que les joueurs de football devraient endurer non plus, je peux comprendre le fait d’être absent et d’avoir à faire face aux problèmes et les problèmes auxquels vous pouvez être confronté lorsque vous êtes seul sur la route pendant ces longues périodes. “

Les commentaires de Groth ont suscité des réactions mitigées de la part des utilisateurs des médias sociaux.

Certains ont critiqué les joueurs de l’AFL comme des “sooks” tandis que d’autres ont soutenu que les footballeurs étaient dans des situations complètement différentes des joueurs de tennis.

Le golfeur australien Hend est intervenu, répondant à Groth sur .

“Si vous vous attendez à être payé pour un travail que vous aimez, vous ferez tout ce qu’il faut pour l’obtenir”, a tweeté Hend.

Balme et Scott mettent en garde contre une réaction excessive

“Avoir un salaire garanti b4 u joue même. Wow certaines personnes donneraient n’importe quoi pour avoir cette option.

“Norhing (sic) est gratuit dans ce monde, faites ce que vous pouvez pour être récompensé.”

L’ancien joueur de cricket de test Dean Jones a partagé son opinion sur la position des joueurs de FL sur les réseaux sociaux.

“Heureusement qu’ils n’étaient pas des joueurs de cricket !! Nous sommes restés à l’étranger 3-4 mois parfois sans famille!” il a tweeté.

Le patron de l’AFLPA, Paul Marsh, a déclaré que la santé mentale et le bien-être des joueurs étaient au premier plan des préoccupations de l’association et a reconnu les préoccupations des joueurs concernant les hubs.

“De notre point de vue, c’est un problème important pour les joueurs avec des familles”, a déclaré Marsh à la radio SEN.

“L’AFL est bien consciente que c’est un problème pour nous et nous devrons simplement continuer à le résoudre.”

©AAP2020