in

Les joueurs de la LNR anti-vaxx ne sont pas les bienvenus au Queensland


Les joueurs inter-États de la LNR qui ont refusé un vaccin contre la grippe pour des raisons éthiques ou religieuses ne seront pas autorisés à jouer dans le Queensland.

Dans un revers pour la LNR avant leur redémarrage le 28 mai, le directeur de la santé du Queensland, Jeannette Young, a déclaré mardi que les joueurs ne recevraient des exemptions de vaccination que pour des raisons médicales.

La position du gouvernement du Queensland “no jab, no play” est une mauvaise nouvelle pour le duo de Gold Coast Bryce Cartwright et Brian Kelly qui ont été démis de leurs fonctions après avoir rejeté le jab.

Et c’est un coup dur pour les joueurs anti-vaccination de la LNR, dont le duo de Manly Dylan Walker et Addin Fonua-Blake, le râteau de Canterbury Sione Katoa plus le trio de Canberra Josh Papalii, Sia Soliola et Joseph Tapine.

On pense qu’un total d’une vingtaine de joueurs ont signé une renonciation pour éviter un vaccin contre la grippe pour diverses raisons.

La star virile Dylan Walker défend les anti-vaxxers

Le président de la Commission ARL, Peter V’landys, était convaincu que le gouvernement du Queensland accepterait ses directives de biosécurité qui permettraient aux joueurs de la LNR de signer une dérogation pour refuser la vaccination.

Il aurait autorisé Cartwright et Kelly à reprendre la formation après avoir été mis à l’écart à la suite de l’intervention du gouvernement du Queensland.

Mais Young a déclaré qu’elle avait dit au LNR qu’ils n’accorderaient des exemptions qu’aux joueurs qui ont eu des réactions indésirables aux vaccinations.

“J’ai envoyé une lettre au NRL hier dans laquelle je les ai exemptés pour des indications médicales contraires”, a-t-elle déclaré.

“S’ils ont des raisons médicales de ne pas se faire vacciner (ils recevront une exemption).

“S’ils ont eu une réaction anaphylactique au vaccin antigrippal précédent ou à tout composant d’un vaccin antigrippal, vous n’avez pas besoin d’être vacciné, j’ai donc accordé cette exemption.”

Lorsqu’on lui a demandé si les joueurs pouvaient recevoir une exemption pour tout autre motif, Young a déclaré: “Ce n’est pas couvert.

Molan appelle les anti-vaxxers «dangereux»

«Bien que la LNR ne l’ait pas indiqué dans ma soumission initiale, je pensais qu’il était raisonnable que les joueurs, le personnel de soutien, les entraîneurs et les officiels de la LNR bénéficient de la même exemption que celle que j’accorde aux visiteurs qui fréquentent des établissements de soins pour personnes âgées ou aux enfants.»

Cartwright et Kelly sont les seuls joueurs de la LNR à avoir été démis de leurs fonctions après que le gouvernement de la Nouvelle-Galles du Sud ait refusé d’adopter la position «pas de jab, pas de jeu» du Queensland.

Cependant, un certain nombre de joueurs inter-États de la LNR ne seront pas autorisés à jouer lorsque leurs équipes visiteront le Queensland après le redémarrage de la compétition en raison de la politique du gouvernement de l’État.

Le NRL a déclaré avoir accepté l’appel du gouvernement du Queensland.

“Nous respectons la décision du Chief Health Officer du Queensland et travaillons avec les clubs pour atténuer l’impact sur la saison lors de sa reprise le 28 mai”, a déclaré un porte-parole.

“Nous avons toujours dit que nous respecterions les instructions du gouvernement et des autorités sanitaires compétentes.

“Cela signifie qu’un petit nombre de joueurs ne pourront pas jouer dans le Queensland tant que les restrictions actuelles resteront en place.”

Danny Levi a déclaré que ce serait un coup dur si les coéquipiers de Manly Walker et Fonua-Blake n’étaient pas autorisés à jouer dans le Queensland.

“De toute évidence, ce serait assez décevant”, a-t-il déclaré.

“Mais en même temps, le jeu essaie de s’assurer que tout le monde est en bonne santé, et tant que je reste en forme et en bonne santé, c’est tout ce dont je peux m’inquiéter.”